Privatisation, L’hôtel Essalem de Skikda cédé pour 115 milliards de centimes

Liberte; le Lundi 22 Janvier 2007
3

 L’imposant hôtel urbain 4 étoiles de Skikda Essalem a été cédé pour 115 milliards de centimes. La décision a été prise lors de la séance du CPE, tenue la semaine passée et présidée par le Chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem. Le même comité où ont siégé 12 ministres, en plus du président de Gestour et des P-DG des EGT concernées, a rejeté l’offre d’un ressortissant libanais pour l’acquisition de l’hôtel Riadh, un autre 4 étoiles, situé au complexe de Sidi-Fredj. L’offre de 110 milliards de centimes a été jugée par ledit comité, agent fiduciaire de l’État, insuffisante comparée à celle présentée par l’entrepreneur des travaux publics algérien, M. Benyahia Abdelaziz, pour l’hôtel Essalem, une infrastructure de moindre envergure. Le candidat libanais a été invité par le comité de participation de l’État à formuler une nouvelle offre financière. Avec la cession de l’hôtel Essalem, c’est le deuxième établissement hôtelier relevant de la chaîne publique l’EGT Est qui est privatisé après El-Hidhab, un 3 étoiles situé à Sétif. Si le passage de ce dernier du secteur public dans le giron du nouvel acquéreur s’est déroulé dans les meilleures conditions, soit le dépôt de la caution et le paiement des 30 %, selon des sources syndicales, le nouvel acquéreur n’a pas honoré les 9 milliards de centimes venus à terme il y a un mois de cela dans le carde du paiement des 70% du montant global de cession. Toujours, selon nos sources, le nouveau propriétaire de l’hôtel El-Hidhab a sollicité une rallonge de 6 mois, alors que le cahier des charges est clair à travers ses clauses. Mourad KEZZAR

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..