Prochaines législatives, Le FLN se concerte avec des partis politiques

Liberte; le Dimanche 18 Fevrier 2007
3

Le Front de libération nationale (FLN) se concerte avec les partis politiques. Ces concertations entamées depuis hier à la demande de certaines formations politiques ont intéressé en premier lieu la formation d’Ennahda. C’est ainsi qu’une délégation de six membres de ce parti, à leur tête son secrétaire général, Fatah Rebaï, s’est entretenue avec les membres du comité exécutif du FLN en présence de Abdelaziz Belkhadem, le patron de ce parti et par ailleurs Chef du gouvernement. Les entretiens ont porté sur les questions de l’heure, explique une source proche du FLN, notant que les prochains rendez-vous électoraux ont focalisé l’essentiel des débats. À ce propos, les deux partis ont essentiellement abordé la question de la surveillance des élections et le mode électoral, nous dit-on. Insistant sur l’impératif de garantir “des élections crédibles et honnêtes”, les deux partis ont convenu de réfléchir sur les mécanismes et moyens à même d’atteindre cet objectif. D’autres questions ont été, par ailleurs, évoquées par les deux délégations à l’image de la croissance économique, de la réconciliation nationale et du plan de développement du Sud et des Hauts-Plateaux. À l’issue des entretiens avec le parti d’Ennahda, la formation majoritaire au Parlement (Assemblée populaire nationale et Sénat), au gouvernement ainsi que dans les assemblées locales élues (APC et APW) recevra le Parti du renouveau algérien (PRA). Cette rencontre programmée pour aujourd’hui, à la demande de ce parti, portera normalement sur les mêmes centres d’intérêt qu’Ennahda, nous dit-on. D’autres formations politiques seront probablement également conviées à des concertations avec la formation de Belkhadem, à l’image du Front des forces socialistes (FFS) de Hocine Aït Ahmed. Des concertations entre les partis de l’alliance présidentielle (MSP, FLN et RND) sont également prévues pour cette semaine autour des questions de l’heure. Un sommet de cette entité triptyque était en effet programmé la semaine dernière et est reporté pour un problème de calendrier. Censée également se tenir hier, la rencontre de l’état-major de l’alliance (Abdelaziz Belkhadem du FLN, Abou Djerra Soltani du MSP et Ahmed Ouyahia du RND) a dû être reportée en raison de l’absence d’Ouyahia. La direction du FLN a eu, par ailleurs, à s’entretenir et à se concerter récemment autour de questions d’importance avec d’autres formations politiques à l’image du Parti des travailleurs et du Mouvement de la réforme nationale de Abdallah Djaballah. La rencontre de l’état-major du FLN avec Abdallah Djaballah a porté, nous dit-on, sur des questions éminemment importantes dont la révision de la Constitution. Il faut dire, par ailleurs, que ces concertations de partis politiques de l’opposition avec le FLN, qui interviennent à quelques encablures des élections législatives prévues en mai prochain, sont en rapport avec la position qu’occupe actuellement Abdelaziz Belkhadem, Chef du gouvernement, patron du parti majoritaire et proche du président de la République.NADIA MELLAL

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..