Projet de loi criminalisant le colonialisme, Chérif Abbas voit d’autres priorités

Liberte; le Lundi 19 Mars 2012
3

Le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Chérif Abbas, s'est dit, hier, “peu enthousiaste” quant à l'adoption d'un projet de loi criminalisant le colonialisme français et a appelé à concentrer les efforts pour récupérer les archives nationales sur la Guerre de Libération nationale. M. Abbas a déclaré, sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale, que chercher à tout prix que le projet de loi criminalisant le colonialisme, intervenu en réponse à la loi glorifiant le colonialisme français adoptée par le Parlement français en 2005, soit adopté, “nous distrairait de questions plus profondes et plus importantes susceptibles de servir l'intérêt de la nation”. Il a ajouté qu'au “cas où ce projet de loi ne serait pas adopté, l'atrocité du colonialisme français, qui a spolié les richesses de l'Algérie et brisé les plus grands de ses symboles”,ne sera pas effacée de la mémoire des Algériens soulignant, à ce propos, “la nécessité d'accorder davantage d'intérêt au recouvrement des archives nationales détenues par plusieurs pays tels la Turquie, la Grande-Bretagne, la France et l'Égypte”. Il a, en outre, indiqué que les autorités concernées “soumettront les archives nationales après leur récupération à une étude scientifique analytique pour garantir une exploitation efficace”.
R. N.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..