Réclamant l’électricité, Les citoyens de Tarf-Chih bloquent la RN40

Liberte; le Lundi 12 Mars 2012
3

Hier, des dizaines de citoyens du douar Tarf-Echih, situé à environ trois bornes du chef-lieu de la commune de Hassi-Fdoul, sur la route menant vers Rechaïga, sont montés au créneau pour exprimer leur colère à cause de la précarité dont ils souffrent. Ils ont décidé de couper la RN40 reliant les wilayas de Tiaret, Djelfa et Médéa. Cependant, si parmi les revendications exprimées, on note le chômage et le logement, le mobile principal qui a conduit à une telle manifestation est l’absence d’électricité dans ce douar qui n’est pourtant qu’à quelques enjambées du chef-lieu de la municipalité, elle-même, lésée par rapport aux autres contrées de la wilaya. Ce qui peut s’expliquer par un paradoxe sans nom quand on sait que la commune de Hassi-Fdoul dispose d’un marché hebdomadaire connu sur le plan national et qui est cédé, selon certaines sources, à un particulier pour une cagnotte annuelle de 7 milliards de centimes. “Si nous nous révoltons aujourd’hui contre les autorités locales, nous le faisons plus contre nos prétendants élus qui nous ont promis monts et merveilles lors de la précédente campagne électorale pour nous abandonner durant tout le mandat sans même oser nous rendre visite ou du moins nous recevoir quand on les sollicite”, nous dira un citoyen, qui n’a pas omis de souligner que les diverses  doléances transmises aux deux parties sont toujours restées lettre morte. Ce dernier, l’air abattu, argumente son chagrin par le fait que même les enfants ne sont pas épargnés dans la mesure où ils ne peuvent pas suivre leur scolarité normalement puisque la seule école qui existe est dépourvue d’électricité. Par ailleurs, plusieurs personnes se joignent à ce témoignage en confirmant que plusieurs investisseurs sont venus mais n’ont pas tardé à rebrousser chemin sachant qu’ils ne pourront rien faire sans électricité. Les responsables locaux, notamment le maire et le chef de daïra, se sont présentés sur les lieux pour tenter, devant la présence d'un renfort de la gendarmerie, de ramener les protestataires à la raison. Ces derniers, qui ont prôné le calme toujours précaire, n'ont pas daigné obtempérer en persistant dans leur action de bloquer tout accès vers les wilayas et villes environnantes. Signalons, enfin, que plusieurs manifestants ont été interpellés par la Gendarmerie nationale
R. S

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..