Réconciliation nationale et lutte contre le terrorisme, Ouyahia appelle à la vigilance

Liberte; le Samedi 3 Fevrier 2007
3

Le premier responsable du RND s’est longuement attardé, à Tizi Ouzou, sur la situation sociopolitique actuelle dans le pays, mais aussi en Kabylie, tout en insistant, comme d’habitude, sur la réconciliation nationale.Décidément, c’est un véritable périple qu’effectue actuellement le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, pour sensibiliser et mobiliser davantage les cadres et les militants de son parti. Et pour cause, Tizi Ouzou, où il s’est rendu jeudi dernier, constitue en fait la vingt-sixième wilaya visitée jusqu’à ce jour par le secrétaire général du RND pour rappeler et expliciter dans le détail toutes les orientations politiques de son parti.En présidant cette réunion organique dans le magnifique site de l’école hôtelière Jardin secret de Tizi Ouzou, Ahmed Ouyahia s’est longuement attardé sur la situation sociopolitique actuelle dans le pays, mais aussi en Kabylie, tout en insistant, comme d’habitude, sur son cheval de bataille : la réconciliation nationale. Après avoir affirmé et argumenté le fait que la réconciliation nationale a enregistré des résultats concrets et très encourageants pour un retour progressif de la paix en Algérie, Ahmed Ouyahia n’omettra pas aussi d’insister sur la nécessité impérieuse de redoubler de vigilance et de rigueur pour lutter énergiquement contre le terrorisme dans le pays. Tout en soulignant aussi les efforts considérables de l’État en matière de développement local à travers toutes les régions du pays, Ahmed Ouyahia, comme pour répondre à certaines doléances de quelques militants, mettra l’accent sur la multiplication des projets de développement déjà entamés ou en vue d’être lancés en Kabylie, une région qui aura accusé un énorme retard dû à toutes les zones de turbulences que l’on sait, et qui bénéficie, selon le SG du RND, d’une attention toute particulière de l’État pour amorcer une véritable relance économique dans la région. Après avoir donc passé en revue toute la situation sociopolitique qui prévaut actuellement dans le pays, mais aussi au sein de son parti le RND, Ahmed Ouyahia ouvrira un large débat avec les cadres et les militants de son parti, parmi lesquels de nombreuses femmes, pour répondre en toute aisance, avec son éloquence habituelle tant en kabyle, en arabe ou en français, sur toutes les préoccupations dévoilées en la circonstance, par une cinquantaine d’intervenants, autour de sujets essentiellement liés à la vie et à l’activité du parti, mais aussi aux attentes de la population de la région. Interpellé aussi sur deux importants sujets de l’heure, en l’occurrence la révision de la Constitution et l’éventuel changement de gouvernement, Ahmed Ouyahia affirmera aussitôt que ce sont là des questions qui relèvent strictement des prérogatives du chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika. Avant de lever la séance, Ouyahia réaffirmera le soutien, invitera tous les cadres et les militants du RND à se rapprocher davantage des représentants de la société civile et du monde associatif pour une plus grande adhésion populaire et surtout une meilleure politique de proximité.M. Hocine  

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..