Secteur des travaux publics, Vers une augmentation salariale de 35%

Liberte; le Jeudi 15 Mars 2012
3

La montée au créneau des travailleurs du secteur des travaux publics n’aura pas été vaine. Ils ont fini par avoir gain de cause. C’est du moins ce que révèlent des documents officiels que la tutelle s’apprête à adresser au Premier ministre pour avoir son accord pour l’exécution d’une série de décisions qui visent la satisfaction des revendications de ces travailleurs. Une initiative qui a mis fin à la tension et a permis le gel des actions de protestation. Les contestataires, qui devaient poursuivre leur action de protestation hier, ont repris du service après l’annonce des conclusions de la rencontre avec la tutelle. En effet, le département de tutelle s’est empressé mardi, au premier jour de la protestation, de contacter le conseil national affilié au Snapap. Une réunion de travail s’est déroulée mardi en fin d’après-midi entre des cadres du ministère et les membres du conseil. Il s’est avéré que les engagements pris par le département de Amar Ghoul étaient sur la bonne voie. “La plupart de nos revendications ont été acceptées par le ministère qui a préparé un document qu’il compte adresser au Premier ministre pour que les nouvelles mesures soient concrétisées”, nous a révélé, hier, le président du conseil. Des négociations étaient en cours entre la tutelle et les autres partenaires (finances et Fonction publique) pour satisfaire la plate-forme de revendications des travailleurs de ce secteur. Pour prouver sa bonne foi et garantir la stabilité du secteur, le ministère des Travaux publics est allé jusqu’à proposer et défendre la nécessité d’accorder à ces travailleurs une augmentation salariale de 35% et non de 20% comme proposé par la Fonction publique. “Nous avons exigé une majoration à 100% vu les conditions difficile dans lesquelles nous travaillons mais la tutelle s’est engagée à nous défendre pour nous arracher 35% d’augmentation et des primes telles que la prime de risque et la prime de contagion”. Autre doléance aussi importante que cette revalorisation salariale, la sécurité des ouvriers, des ingénieurs et autres techniciens sur les différents chantiers de la DTP. Sur ce volet aussi, les nouvelles sont bonnes puisque la tutelle a proposé la mise en place à la DTP d’une commission interne chargée du contrôle des mesures de sécurité sur les chantiers. “Les chantiers seront supervisés par cette commission qui veillera au respect des mesures de sécurité pour éviter toute négligence et éloigner tout risque ou danger notamment lors des travaux sur les réseaux routiers”. Le département de Ghoul prévoit aussi l’intégration de 2 000 contractuels exerçant sur le territoire national et le réaménagement des bases de vie. Optimiste, le syndicat du secteur compte accorder quelques jours à la tutelle pour concrétiser ces engagements.
M B

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..