Suite aux dernières intempéries à Draâ El-Mizan , Glissement de terrains et menace sur des habitations

Liberte; le Samedi 10 Mars 2012
3

En ce début de semaine, une commission de daïra, composée de la subdivision des travaux publics, de Sonelgaz, de la Protection civile et des responsables de l'APC, a effectué une sortie dans les localités sévèrement touchées par les dernières pluies abondantes et la fameuse tempête de neige qui ont frappé de plein fouet toute la région. Ainsi, les villages de Tazrout et de Bezzazoua sur les hauteurs de Draâ El-Mizan, à plus de huit cents mètres d'altitude, ont fait l'objet d'une inspection d'évaluation des dégâts à commencer par la route qui relie les deux localités précitées. Celle-ci a subi des dégradations à plusieurs endroits à tel point qu'elle ne permet plus aux habitants de Bezzazoua de se rendre à Draâ El-Mizan en transitant par Tazrout car elle a été coupée à la circulation. Donc, ils doivent passer par Tizi Gheniff. Au total, ils font plus de dix kilomètres de plus pour arriver au chef-lieu de daïra. “Nous avons constaté de visu tous les dégâts en présence de la STP, de Sonelgaz et de la Protection civile. Des mesures seront prises incessamment pour la réfection de cette route”, a déclaré un adjoint au maire. Mais il y a lieu de souligner qu'entre ces deux villages, de nombreux glissements de terrain menacent d'effondrement de nombreuses habitations situées en amont et en aval. Face à cette situation préoccupante, toutes les habitations de la région ont été recensées. “Nous avons décidé d'appeler le CTC afin de décider des mesures à prendre pour voir si ces habitations doivent être réformées ou elles ont seulement besoin de travaux de consolidation”, a ajouté notre interlocuteur. Concernant les pylônes électriques inclinés ou carrément déracinés et tombés à terre, Sonelgaz a mis tous les moyens possibles afin de régler ce problème et a même rénové et remis en place certains pylônes défectueux. Non loin de là, le CW48, reliant de nombreux villages tels que Beggas, Ameddah et Tiâchache au chef-lieu de la daïra de Tizi Gheniff, a subi un éboulement important qui a isolé ces habitants durant quelques jours. Les services de la STP (Subdivision des travaux publics) secondés avec les moyens de l'APC essaient tout de même de restaurer ce tronçon de chemin en attendant qu'une enveloppe financière conséquente lui soit dégagée. Notons, par ailleurs, qu'au CEM Hennia relevant de la commune de Draâ El-Mizan, les élèves ont repris les cours avec quelques jours de retard du fait qu'un transformateur électrique a grillé suite aux intempéries. “Un bon de commande a été remis à une entreprise privée pour le remplacer le plus vite possible”, nous a appris une source proche de Sonelgaz.
O. G

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..