Tayeb Louh à Tlemcen, Tournée de travail ou campagne préélectorale ?

Liberte; le Samedi 10 Mars 2012
3

La visite, jeudi à Tlemcen, du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, a étonné plus d’un. D’aucuns se sont, en effet, demandés si sa tournée avait un caractère d’inspection ou revêtait, au contraire, l’aspect déjà d’une précampagne électorale, sachant que M. Louh serait vraisemblablement tête de liste FLN dans cette wilaya pour les législatives du 10 mai prochain, fort de l’appui qu’il a assuré auprès de l’UGTA, des associations de quartier, des enfants de chouhada, de moudjahidine et des organisations des étudiants qui ont appelé à travers des communiqués à voter pour lui. Il y a des signes qui ne trompent pas, comme sa réconciliation avec le wali, celui-là même qui avait plusieurs mois durant boycotté toutes ses visites dans cette wilaya où il était en disgrâce. Selon certaines indiscrétions, c’est Rachid Haraoubia, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui aurait intercédé auprès du wali, lors de sa dernière visite de travail à Tlemcen, pour cette réconciliation qui ne dit pas son nom. “Le taux de chômage dans cette wilaya est estimé en dessous de 7%, plus exactement à 6,80%, soit l’un des taux les plus bas en Algérie, et ce, grâce aux dispositifs de soutien aux jeunes mis en place par l’État”, a déclaré le ministre, à l’issue de sa visite dans plusieurs structures relevant de son département, implantées à Tlemcen, Remchi, Ghazaouet, Maghnia, Bab El-Assa et Sebdou. Ce satisfecit cache, cependant, mal le désarroi des travailleurs de la Cnas, des chômeurs et des assurés sociaux qui ont littéralement noyé le ministre de missives remises en mains propres pour réclamer la régularisation de leur situation professionnelle pour certains, du travail pour d’autres et une plus grande justice sociale pour la majorité. Le ministre était visiblement gêné par cette audace affichée par toutes ces personnes qui ont osé, sous les caméras et les flashs des photographes, exprimer tout haut leur malvie. Dans ses propos, le ministre a indiqué que la carte Chifa  bénéficie à présent à plus de 94% des assurés sociaux dans cette wilaya, “ce qui démontre les efforts permanents engagés dans des structures décentralisées pour assurer la prise en charge des assurés, et ce, dans les meilleures conditions possibles”.
B. A

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..