Traité d’amitié algéro-français, Jacques Chirac “souhaite” relancer le processus

Liberte; le Lundi 12 Fevrier 2007
3

 Le président du Conseil constitutionnel français, Pierre Mazeaud, a affirmé, hier, avoir transmis au président Bouteflika le “souhait” de “reprendre” (les négociations) sur le traité d’amitié entre l’Algérie et la France. “Étant très proche du président de la République française, j’ai rappelé au président Bouteflika combien le président Jacques Chirac souhaite effectivement la reprise du traité d’amitié entre les deux pays”, a-t-il déclaré à l’issue de l’audience que lui a accordée le chef de l’État. Mazeaud s’est dit, en outre, “particulièrement touché” de l’entretien qu’il a eu avec le président de la République, et qui a été “très riche” et “très enrichissant pour moi”, dans la mesure, a-t-il dit, “où nous avons parlé de la politique française, de la situation en Algérie et des liens entre nos deux pays”. “Il y a des liens et des traditions qui font que nos deux pays sont finalement très proches et qu’il nous appartient de continuer dans l’avenir par cette proximité qui se traduit, en réalité, par une amitié profonde entre les deux peuples”, a-t-il souligné. “Je remercie tout particulièrement le président Bouteflika de m’avoir reçu aussi longuement, et je tiens à remercier également tous les gens que j’ai pu rencontrer et qui m’ont parlé beaucoup de votre pays que j’aime bien, le connaissant d’ailleurs depuis déjà très longtemps”, a encore ajouté le président du Conseil constitutionnel français.R. N./APS

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..