Tramway d’Alger, Troisième jour consécutif de grève

Liberte; le Mardi 7 Juillet 2015
3

La grève des agents de terrain (conducteurs, agents de contrôle et agents de guichets) de la Société d'exploitation de tramways (Setram) est entrée lundi dans son troisième jour, sans qu'une solution ne soit dégagée pour mettre fin à ce mouvement de grève.
“Nous ne disposons pas d'une grille de salaire, nous sommes payés pour notre travail de façon forfaitaire et nous revendiquons la mise sur pied d'une grille de salaire”, ont indiqué à l'APS plusieurs agents de terrain de la Setram, rencontrés dans les différentes stations du tramway d'Alger. Les 8 tramways qui assurent le service minimum ne sont pas conduits par des conducteurs mais par des agents de maîtrise, ont-ils précisé. Nos délégués ont rencontré les responsables de la Setram hier au niveau de la Direction de la wilaya d'Alger et on espère “un bon dénouement”, ont souhaité des travailleurs de la Setram.
Malgré la disponibilité d'un service minimum reliant les Fusillés (Hussein-Dey) à Dergana, les usagers du tram ont exprimé “leur mécontentement” à cause des longues attentes qu'ils “endurent” pour voir arriver un tramway bondé. “Je suis habituée à prendre le tramway chaque jour à partir de la station de la mosquée d'Hussein-dey pour rejoindre mon lieu de travail mais avec cette grève, j'arrive toujours en retard à mon travail”, a indiqué Salima qui a souhaité que ce mouvement prenne fin rapidement.
“Y en a marre des longues attentes, il faut que cette grève prenne fin”, a martelé Habib. Quant à Fazia, elle est obligée à cause de cette grève, de prendre des taxis chaque jour pour arriver à l'heure à son travail. “Ma bourse crie à l'agonie car les taxis coûtent cher”, a-t-elle relevé. Tous les guichets se trouvant dans les stations du tramway d'Alger étaient clos ce lundi, a-t-on constaté ce matin.
Lors du premier jour de la grève, la Setram a annoncé dans un communiqué que “le tramway d'Alger connaît une perturbation du trafic suite à un arrêt de travail collectif et concerté observé illicitement par une partie du personnel”.
Contactée par l'APS pour de plus amples renseignements, la responsable de la cellule de communication de la Setram d'Alger n'a pas voulu faire de déclaration se contentant de dire qu'“un communiqué sera envoyé prochainement aux médias”.

APS

Categorie(s): actualité

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..