Youssefi Benyoucef, ancien inspecteur général d’El Khalifa Bank, “J’étais une voie de garage”

Liberte; le Lundi 15 Janvier 2007
3

Youssefi Benyoucef a également apporté son témoignage sur les dysfonctionnements au sein d’El Khalifa bank en sa qualité d’ancien inspecteur général de l’établissement de Rafik Abdelmoumen Khelifa. Nommé en 1998 en tant que chef de projet, il occupera le poste d’inspecteur général entre 2000 et 2001.Un planning d’inspection avait été mis en place avec l’approbation de la direction générale. Il n’a toutefois pas été respecté. “J’étais une voie de garage. J’ai voulu faire un travail, on m’en a empêché”, dira-t-il à la barre. L’ancien inspecteur général affirme avoir constaté des “anomalies” et des “déficits en dinars et en devises” dans toutes les agences qu’il avait inspectées, depuis 1999 et en avoir avisé ses responsables à la direction générale de KB. En 2000, il recevra l’ordre de feu M. Allioui, DG de KB, d’inspecter l’agence de Chéraga et la caisse principale.La première inspection s’est bien déroulée selon lui, la seconde a été annulée à la dernière minute alors que les inspecteurs se trouvaient au niveau de la caisse principale. “Ils ont reçu un coup de téléphone du DG leur demandant de rentrer.” Il dira avoir demandé un justificatif à son Dg, il lui aurait répondu : “J’en ai reçu l’ordre.” “Je suis parti le voir, lui disant que ce n’était pas comme ça qu’on travaillait...”. Youssefi Benyoucef a indiqué qu’il avait été “démis de ses fonctions à El Khalifa Bank et muté à Khalifa Airways” pour se retrouver inspecteur de la compagnie aérienne après 40 ans dans le secteur bancaire. Il a déclaré avoir découvert un déficit de 400 millions de DA à l’agence Hilton, et il a découvert des anomalies importantes à l’agence de Bouzaréah qu’il a inspectée en 2002, sur ordre de RAK. De même qu’à l’agence de Blida. Il a déclaré que Kebbache Ghazi, l’un des actionnaires d'El Khalifa Bank et oncle maternel de Rafik Khelifa, l’a appelé par téléphone, après cette inspection “avortée”, et l'a “menacé”. Il lui aurait déclaré, selon ses dires : “Tu cherches trop à comprendre. Tu veux faire couler la banque. Fais attention à toi, les accidents ça arrive.”  S. S.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..