56 feuilletons « Fekir » en production dans le « labo » de Raouraoua

Tsa; le Lundi 11 Janvier 2016
40948

Ce ne sera certainement pas demain ou dans un avenir proche que la sélection algérienne comptera sur ses joueurs du cru pour relever le défi dans ses différents challenges, tant la politique du tout ‘’franco-algérien’’ a de beaux jours devant elle.
Une réalité que confirment les propos du président de la FAF, Mohamed Raouraoua tenus au cours de sa dernière conférence de presse. Le patron du sport roi en Algérie est allé même jusqu’à révéler que sa structure suit pas moins de 56 jeunes joueurs issus de l’émigration dont certains d’entre eux commencent à gravir les échelons en signant des contrats professionnels avec leurs clubs respectifs.
C’est à croire donc que l’opération de séduction menée envers ces jeunes à déjà débuté et qu’au fil des mois, d’autres noms vont occuper des espaces importants dans les colonnes de la presse algérienne et seront attendus comme le messie pour assister l’Algérie footballistique dans ses tentatives à répétition pour s’offrir un deuxième titre continental, et assurer des qualifications permanentes au Mondial.
La fin justifie les moyens
C’est surtout sur ce deuxième challenge que mise énormément Raouraoua, comme il l’a indiqué aussi au cours de sa sortie médiatique de samedi passé. Histoire de renflouer davantage les caisses de la FAF qui n’a jamais été aussi « riche » comme c’est le cas depuis quelques années, grâce notamment aux deux participations de rang aux deux précédentes coupes du monde en Afrique du Sud (2010) et au Brésil (2014).
Cet esprit « mercantile » pousse Raouraoua à ne pas trop prêter attention aux moyens menant vers son objectif, quitte à démotiver des générations de joueurs qui en apprenant tout ce nombre élevé de joueurs d’outre-mer suivis de près par la FAF, vont tout simplement perdre tout espoir de participer un jour aux grands évènements footballistiques.
En tout cas, les joueurs de la sélection nationale des moins de 23 ans commencent à l’apprendre à leurs dépens. Après avoir souffert le martyre pour décrocher une qualification historique aux prochains Jeux olympiques, un bon nombre d’entre eux va sauter de la liste des 18 appelés à faire le voyage de Rio De Janeiro. Mais est-ce pour autant que Raouraoua est sûr de ne pas subir un autre affront du genre de Nabil Fekir ? Yassine Benzia et Adam Ounas ont donné le ton.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Merouane  S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..