Abbassi Madani, le pétrole au plus bas, les inquiétudes de Benkhalfa, manifestation à Tigzirt, émeute à Batna… Le point sur l’actualité nationale du 18 janvier

Tsa; le Lundi 18 Janvier 2016
4

Abbassi Madani témoigne
L’ancien numéro un du FIS-dissous a témoigné, pour la première fois, sur la chaîne Al Magharibia à propos de la Décennie noire et des événements qu’ont secoué l’Algérie pendant cette période. Il est revenu sur la démission de Liamine Zeroual et les négociations entamées avec l’ex-président. Cette apparition d’Abbassi Madani vient suite à une série de témoignages d’anciens « acteurs » de la scène politique et nationale dont les généraux à la retraite Khaled Nezzar et Mohamed Betchine.
Procès Sonatrach 1
Le procès Sonatrach1 se poursuit, avec l’audition dimanche d’une quarantaine de témoins, rapporte El Watan. Parmi les témoins auditionnées, Hocine Chikerid, ex-vice-président de la compagnie pétrolière nationale. Il a mis en cause son successeur Benamar Zenansi qui avait ka possibilité d’annuler le contrat avec l’Italien Saipem, selon M. Chikerid. Le tribunal entendra ce lundi 14 autres témoins, avant de passer à la plaidoirie de la partie civile, selon la même source.
Le pétrole au plus bas, Benkhalfa évoque une situation difficile
Sans surprise, la levée des sanctions internationales contre l’Iran a fait plonger le cours du pétrole. Ce lundi matin à Londres, le Brent (référence pour le pétrole algérien) se maintient difficilement au-dessus des 28 dollars, après avoir franchi en baisse ce seuil plus tôt sur les marchés asiatiques. Dans ce contexte, le gouvernement algérien affiche clairement ses inquiétudes. « Je ne vous cache pas que la période est difficile », a reconnu, dimanche à Oran, Abderrahmane Bekhalfa, ministre des Finances, selon des propos rapportés par El Khabar.
Hausse des prix : première manifestations
La hausse des prix de plusieurs produits fait réagir. Plusieurs centaines de personnes ont pris part hier dimanche 17 janvier à une marche « contre la cherté de la vie » à Tigzirt, à une quarantaine de kilomètres au nord de Tizi Ouzou. « Non à la vie chère », « Non à la répression comme réponse aux angoisses des populations », « En avant pour des luttes massives et fructueuses », « Non à la flambée des prix et à l’absence des autorités » sont les principaux mots d’ordre de cette marche.
Manifestation violente à Batna
Des manifestations se sont transformées en émeutes dans plusieurs localités dans la wilaya de Batna, notamment Ksar Belezzema, Oued El Maa, Merouana et Ras El Aayoune selon Ennahar TV. Des biens publics ont été saccagés. Les affrontements avec les forces de l’ordre ont fait des blessés dans les deux camps. À l’’origine de ces émeutes, une rumeur autour de la délocalisation du projet de la centrale électrique de Batna vers une autre wilaya, selon la même source. Les services de la wilaya de Batna ont démenti cette rumeur.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Walid Hamada

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..