Absent depuis 2 mois, Gourcuff « zappe » les locaux

Tsa; le Lundi 18 Janvier 2016
41245

Ça fait déjà deux mois, jour pour jour, que l’entraîneur national Christian Gourcuff, se trouve chez lui en France, soit depuis son départ au lendemain de l’écrasante victoire des Verts contre la Tanzanie (7-0) en match retour du deuxième tour éliminatoire des qualifications du Mondial-2018.
C’est la première fois du reste que le technicien s’absente aussi longtemps, depuis qu’il a pris en mains l’équipe nationale en août 2014.
Pourtant, jusque-là, l’homme passait la plupart de son temps en Algérie faisant le tour des stades pour dénicher « des perles rares ». Il n’hésitait pas aussi à organiser régulièrement des stages au profit des éléments du cru.
Mais depuis sa mésaventure au stade du 5-juillet, lorsqu’il avait été conspué par les spectateurs mécontents de la prestation de son équipe, à l’occasion des deux matchs amicaux contre la Guinée et le Sénégal en octobre dernier, le Breton donne l’impression de ne plus supporter son séjour en Algérie.
D’ailleurs, l’ex-driver de Lorient ne s’était pas empêché de se ‘’lâcher’’ à l’issue de la rencontre face aux Lions de la Terranga en ne ménageant ni supporters, ni entraîneurs, ni journalistes algériens. Il était même allé jusqu’à avouer s’être trempé sur sa première idée qu’il faisait sur les Algériens.
Il a failli, quelques semaines plus tard, faire ses valises et rentrer définitivement chez lui du côté de la Bretagne, n’était le festival de but réalisé par les siens contre la Tanzanie. Une victoire qui, semble-t-il, a remis le Français en position de force.
 
Gourcuff ne s’est pas encore remis du « choc »

En tout cas, il s’avère bien, en se référant à l’attitude Gourcuff lui-même, que ce dernier a tiré un trait définitif sur les joueurs locaux, sur lesquels il n’avait d’ailleurs jamais misé. Pour le prochain regroupement réservé à ces joueurs et prévu pour début février, il a laissé le soin à son assistant Nabil Neghiz, d’établir la liste des éléments concernés par ce rassemblement. Une attitude qui renseigne on ne peut mieux du très peu d’intérêt que Gourcuff accorde désormais aux locaux.
C’est dire que même l’exploit réalisé par la sélection olympique algérienne lors de la précédente Coupe d’Afrique des moins de 23 ans au Sénégal en se qualifiant à la finale de l’épreuve avec à la clé un ticket pour les JO, n’a rien changé dans l’idée que fait le technicien français sur les joueurs du cru.
Voilà qui explique aussi l’insistance de Gourcuff à convaincre Benzia et Ounas de vêtir le maillot algérien, allant jusqu’à les « supplier ».
Avec un groupe composé exclusivement de joueurs exerçant à l’étranger, le coach français n’aura dès lors plus de raison de passer plus de temps en Algérie au milieu de personnes qui l’ont « choqué », pour reprendre ses propos, un certain soir d’octobre contre la Guinée.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Merouane. S

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..