Accusé d’avoir insulté ses opposants, Sidi Saïd se défend (Vidéo)

Tsa; le Samedi 2 Janvier 2016
40680

La dernière sortie publique du patron de la Centrale syndicale suscite la polémique sur les réseaux sociaux. Jeudi, Abdelmadjid Sidi Saïd s’est attaqué à ceux qui s’opposent au dispositif du crédit à la consommation qui vient d’être relancé. « Je ne comprends pas pourquoi certains qui pour le plaisir de dire non, ils disent non », lance-t-il avant de proférer des insultes en arabe algérien : « inaadine imat imahoum ! »
« Pour que les choses soient claires, au niveau de l’organisation, nous cherchons à conforter la stabilité et celle-ci vient à travers des éléments qui l’accompagnent. Le pouvoir d’achat, ce n’est pas seulement les salaires. Il y a des indirects et l’un d’eux, c’est le crédit à la consommation », a-t-il ajouté.
Contacté par TSA, le patron de l’UGTA se défend d’avoir insulté. Il explique : « La production et la consommation nationales sont une bataille collective. L’expression utilisée est une expression anodine qui s’adressait à ceux qui ne veulent pas de la production nationale et encore moins du crédit à la consommation ». « Moi, je respecte les opinions, les partis politiques et les associations, j’essaie de rassembler », ajoute-t-il.
Abdelmadjid Sidi Saïd appelle à mettre fin à « cette agressivité qui n’apporte rien à la production nationale et qui lui porte préjudice ». « Je suis le fils d’une famille noble, religieuse. Une famille maraboutique. Je n’oserai nullement porter préjudice, ni à ma religion, ni au peuple algérien. Si ce propos anodin que j’ai eu à exprimer est amplifié, je présente humblement mes excuses », dit-il avant de lancer : « Unissons-nous pour notre économie nationale ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Hadjer Guenanfa

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..