Ali Benflis dénonce les fausses promesses de Bouteflika, critique son bilan économique

Tsa; le Samedi 23 Janvier 2016
41427

Ali Benflis continue de rejeter les choix du pouvoir. Ce samedi, le chef de Talaie El Houriat était en meeting à Blida. Il a critiqué le bilan économique du président Bouteflika, sans le citer : « 800 milliards de dollars dépensés en 16 ans pour que notre économie reste vulnérable. La dictature et le pouvoir personnel ne créent pas de richesses », a-t-il martelé dans une salle totalement acquise.
« Ils nous ont dit qu’il s’agissait d’un programme de relance économique. Il n’en est rien. Ils ont relancé le gaspillage et la corruption », a-t-il accusé. « Ce pouvoir a favorisé les hommes d’affaires opportunistes et marginalisé les vrais capitaines de l’industrie », a-t-il ajouté.
Ali Benflis s’est ensuite attaqué aux promoteurs de « l’État civil » en le qualifiant de « concept flou » qui n’a rien à voir avec « l’État de droit ». Avant de dénoncer une nouvelle fois « la vacance du pouvoir » : « Ni le Président préside, ni le Parlement légifère ni le gouvernement gouverne ». Et d’accuser : « Des forces extra-constitutionnelles se sont appropriées les centres de décision de l’État ».
Ali Benflis a une nouvelle fois critiqué le projet de révision de la Constitution, « une énième tentative de fuite en avant face au besoin démocratique du pays ». Avant de rappeler « les fausses promesses » de Bouteflika en 2011 : « Il a promis dans un discours à la Nation en 2011 une Constitution qui émanerait des propositions de la majorité de la classe politique. Et un passage par référendum. Cinq ans après tout le monde connaît la réalité de ces promesses ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Imad Boubekri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..