Bouteflika : « L’Algérie connaît une situation financière difficile »

Tsa; le Lundi 28 Decembre 2015
40528

Dans un message adressé, dimanche 27 décembre, à l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), le président de la République Abdelaziz Bouteflika a voulu réaffirmer le soutien de l’État au secteur de l’agriculture. Il en profite pour distiller des messages rassurant sur la conjoncture économique de l’Algérie, confrontée à un effondrement de ses recettes pétrolières. Celle-ci « n’entamera en rien la détermination de l’État à promouvoir ce secteur », affirme le chef de l’État dans le message diffusé dimanche soir via l’agence officielle APS.
Dans sa missive, Bouteflika affirme que le pays « a pu se prémunir contre les répercussions de la chute des cours du pétrole grâce à une politique judicieuse et par un paiement anticipé de la dette ». Le Président indique également que « la réalisation de projets stratégiques – infrastructures de base en tête – et la préservation des réserves nationales » sont des « mesures qui ont mis l’Algérie à l’abri d’une récession dévastatrice ».
Abdelaziz Bouteflika reconnaît que « l’Algérie connaît une situation financière difficile », en référence à la baisse des recettes pétrolières. Mais le président de la République se veut rassurant sur l’engagement de l’État à soutenir l’agriculture, affirmant que « cette conjoncture n’entamera en rien notre détermination, ni notre effort y compris financier, à promouvoir l’agriculture et son apport à l’indépendance économique nationale ».
Ainsi, Bouteflika réaffirme la volonté de l’État à poursuivre la politique d’investissement et de soutien public à l’économie, notamment pour le secteur de l’agriculture. Une manière de signifier que l’Algérie ne subira pas de politique d’austérité. Il en appelle à « mettre un terme à la dépendance à la production étrangère ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Tewfik Abdelbari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..