Chaque année, 50 000 enfants sont victimes de maltraitance en Algérie

Tsa; le Jeudi 21 Janvier 2016
41381

Le phénomène de la violence à l’égard des enfants prend des proportions préoccupantes. « Cinquante mille enfants sont maltraités chaque année », selon les études réalisées par la Fondation nationale pour la promotion de la santé et du développement de la recherche (FOREM), a révélé ce jeudi 21 janvier, son président Mustapha Khiati.
Selon, le professeur Khiati, les chiffres communiqués chaque année par les services de sécurité « sont loin de traduire réellement »  l’expansion alarmante du fléau. Il estime que les statistiques sont « plus importantes », car souvent « beaucoup de cas d’agression ne sont pas déclarés », en raison des tabous empêchant certaines familles, notamment des zones rurales, de dénoncer.
Aujourd’hui, la situation de l’enfant est « très difficile », au point qu’il « n’est plus en sécurité dans notre société », a souligné M. Khiati. D’où la nécessité, selon lui, de « sévir » afin de protéger davantage cette frange vulnérable de la société. À ce titre, l’intervenant a suggéré de recourir au système « de puces indicatrices pour les pédophiles » en vue de les contrôler et prévenir leurs actes.
27% des lycéens et 14% des collégiens consomment de la drogue
Évoquant le phénomène de la drogue en milieu scolaire, le président de la FOREM a révélé un taux de « 27% des lycéens et 14% pour les élèves du cycle moyen ». Un taux « préoccupant ». D’où l’impératif de considérer ce problème comme « un aspect de violence », selon lui.
Autre chiffre : 200 000 enfants quittent annuellement les bancs de l’école. Ces derniers peuvent constituer « des consommateurs  potentiels de la drogue, faute de programmes de prise en charge ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Nadjwa Khelil

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..