Constitution : un consensus artificiel

Tsa; le Dimanche 10 Janvier 2016
4

Le FFS a rejeté, ce dimanche 10 janvier, l’avant-projet de révision de la Constitution dans « le fond comme dans la forme », selon les propos de son premier secrétaire Mohamed Nebbou. Dans la forme, parce que le texte « sera certainement adopté dans les mêmes conditions arbitraires que les précédentes » révisions constitutionnelles, à savoir via un vote d’un Parlement mal élu et peu légitime.
Dans le fond parce que le texte ne répond pas aux vrais problèmes. « L’Algérie souffre d’une crise de gouvernance, de légitimité, de confiance et d’une crise économique et morale », estime M. Nebbou. Le texte n’apporte aucune réponse concrète à la crise. Bien au contraire, il risque de l’aggraver.
Avec cette position, le FFS rejoint ainsi les autres formations de l’opposition qui ont rejeté le texte pour les mêmes raisons : doute sur les intentions du pouvoir et absence d’avancées sérieuses. L’officialisation de tamazight et l’inscription dans la Constitution de la dépénalisation du délit de presse ne peuvent à elles seules masquer le manque de sérieux du projet présenté, après près de cinq ans d’attente.
On ne peut reprocher au FFS de ne pas avoir cherché des solutions à la crise actuelle, ni de ne pas s’être inscrit dans une démarche de consensus. En 2015, le parti avait lancé une initiative pour la « reconstruction du consensus national ». Une conférence devait se tenir les 23 et 24 février dernier avant d’être reportée. Boudée par le pouvoir et les partis de la CNLTD, cette conférence n’a pas eu lieu.
Aujourd’hui, en rejetant l’avant-projet de la révision de la Constitution, le FFS lui ôte son caractère consensuel voulu par le pouvoir. Hormis les partis du pouvoir et ses organisations satellites, personne ne soutient le texte. Les responsables au pouvoir et les médias publics peuvent continuer d’insister sur le caractère « consensuel » du projet. Ce consensus reste artificiel.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Samir Allam

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..