Des Algériens sans passeport bloqués en Libye, le passeport d’urgence tarde à voir le jour

Tsa; le Mardi 12 Janvier 2016
41007

Une centaine d’Algériens résidant en Libye se retrouvent sans passeports faute de représentation diplomatique algérienne dans ce pays, affirme la députée du RND de la Zone 3 (Maghreb, Mashreq, Afrique, Asie et Océanie), Amira Slim. « Il n’y a aucune présence des autorités algériennes en Libye. Je suis en contact avec près de 150 familles qui vivent en Libye. Mais je sais qu’il y en a plus », explique-t-elle, dans une déclaration à TSA, ce mardi 12 janvier.
Pour pallier l’absence des représentations diplomatiques algériennes en Libye, les autorités ont ouvert un bureau au Consulat d’Algérie à Gafsa en Tunisie, pour prendre en charge les ressortissants algériens en Libye. « Mais ce bureau a été ouvert juste un mois avant la date butoir du passeport ordinaire [novembre 2015,NDLR] », raconte la parlementaire.
Mais pour se rendre en Tunisie à partir de la Libye, il faut des documents de voyage. « Il y a des Algériens qui se retrouvent en Libye avec un passeport expiré et ne peuvent plus quitter ce pays. Ce sont deux États différents [Tunisie et Libye]. Comment peuvent-ils passer la frontière sans passeport ? », s’interroge la députée. « J’ai interpellé le ministère des Affaires étrangères et ils m’ont suggéré d’envoyer cinq à six passeports chaque semaine en Libye. C’est n’est pas du tout une solution. Il faut savoir qu’un algérien immigré sans passeport, c’est trop risqué pour lui et surtout dans un pays comme la Libye», explique-t-elle.
Quant au passeport d’urgence annoncé le mois dernier par le gouvernement, l’élue du RND dit qu’ils ne sont toujours pas délivrés. « Le ministre de l’Intérieur a promis que ces passeports d’urgence soient remis au ministère des Affaires étrangères vers la fin du mois de décembre. À ce jour, il n’y a toujours rien ».
Mme. Slim insiste sur la gravité de la situation des Algériens sans passeports biométriques. « Je veux que l’État prenne conscience de la gravité de la situation. On ne demande qu’un passeport pour que ces Algériens puissent rentrer au pays quand ils veulent », a-t-elle ajouté.
La députée réclame un délai pour la délivrance du passeport d’urgence : « Je demande qu’une période soit fixée pour la délivrance de ce passeport. Au maximum deux semaines ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Walid Hamada

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..