FAF : Raouraoua fait le point

Tsa; le Samedi 9 Janvier 2016
40906

La conférence de presse tant attendue animée ce samedi matin, à la salle des conférences de l’Office du complexe olympique Mohamed Boudiaf, par le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, a accouché finalement d’une série d’annonces qui tournent essentiellement autour des sélections. Raouraoua insistera par ailleurs sur l’indépendance des autres instances, mais aussi des clubs dans leur gestion. Le patron de la FAF évoquera, en outre, quelques aspects organisationnels qui devraient intervenir prochainement.
Ainsi, concernant les sélections nationales, seniors et olympiques, Raouraoua évoquera leur programme. À commencer par les Verts, avec la tenue d’un match amical avant le rendez-vous face aux Seychelles au mois de juin prochain qui est « à l’étude ».
Pour ce qui est des U23, Raouraoua annonce que le sélectionneur national, Pierre André Schürmann a réuni son staff aujourd’hui afin de définir le mode de préparation. Il ajoute que des regroupements seront organisés chaque mois. Celui du mois de février sera ponctué par une joute amicale face à la Palestine le 17 février prochain. Pour ce qui est du stage du mois de mars, il y a une possibilité pour que « les Olympiques affrontent le Portugal ou participent à un tournoi au Qatar ».
Pour ce qui est de la prospection de nouveaux talents en Europe à même d’intégrer les différentes sélections, le premier responsable de la Fédération avancera que la FAF possède une base de données régulièrement actualisée et qui compte à ce jour une liste de 56 joueurs ayant signé leur premier contrat professionnel. Il expliquera, néanmoins, qu’il est impossible de bénéficier de ces jeunes joueurs en dehors des dates FIFA. Il citera en exemple le cas d’Aït Atmane qui devait participer à la CAN U23 au Sénégal avant que son club (Gijon) ne se ravise et l’empêche de rejoindre l’EN Olympique.
« 60% des joueurs touchent des salaires supérieurs à 180 millions de centimes »
Dans le registre des clubs, Raouraoua a été clair en assurant qu’il n’est pas dans les prérogatives de la FAF d’assurer ou même de s’immiscer dans la gestion des clubs; même si cela ne se vérifie pas tout le temps sur le terrain.
Il révèlera que c’est la masse salariale trop importante qui plonge les clubs dans des malaises financiers, surtout que 60% des joueurs touchent, selon lui, des salaires supérieurs à 180 millions de centimes. À ce titre, il précisera que seuls les présidents de clubs sont en mesure de décider du plafonnement des salaires.
Raouraoua préviendra, par contre, que dorénavant, les clubs devront s’acquitter des cotisations Cnas de leurs joueurs. Ces derniers ne pourront plus être payés « cash », mais seulement par virements bancaires ou postaux.
Le boss de la FAF reviendra sur l’interdiction de recrutement de joueurs étrangers en révélant qu’elle est « provisoire pouvant être levée dès que les conditions s’y prêteront ». Il parlera, en outre, de la limitation des licences à 22, la saison prochaine, en justifiant cette décision prise, selon lui, en concertation avec les présidents de clubs, par le souci d’assurer l’équilibre des finances des clubs. Raouraoua estime que les clubs pourront, en réalité, bénéficier de tous les joueurs des U21 et des autres catégories, ce qui contribuerait à favoriser la formation et l’intégration de ces jeunes.
Enfin, il sera très virulent en répondant à une question sur la suspension de Youcef Belaïli en estimant qu’on ne peut pas défendre « un tricheur » !

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Karim A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..