France : les actes islamophobes ont explosé en 2015

Tsa; le Lundi 28 Decembre 2015
40525

L’année 2015 a été marquée par une forte hausse des actes islamophobes en France, selon les données fournies par plusieurs organismes. L’attaque contre Charlie Hebdo du 7 janvier et les attentats de Paris du 13 novembre ont contribué à cette hausse, selon le Comité contre l’islamophobie en France (CCIF) et le Conseil français du culte musulman (CFCM), cités par des médias français ce lundi 28 décembre.
« Notre constat, il est dramatique. Sur le premier semestre 2015, on a eu une augmentation de plus de 23% par rapport à l’année dernière. On est très inquiets », a déclaré Jawad Bachare, responsable du Comité contre l’islamophobie en France (CCIF), cité par Europe 1 ce lundi.
Le Conseil français du culte musulman (CFCM), instance représentative des musulmans de France citée samedi par l’AFP, affirme que le nombre d’actes islamophobes a atteint « un sommet » en 2015.
« Nous avons eu un pic assez élevé au mois de janvier, suite aux attaques de Charlie Hebdo, il y a eu 170 actes islamophobes » a déclaré, pour sa part, Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie dans un entretien accordé hier à TSA.
Après le 13 novembre, 222 actes islamophobes ont été enregistrés, selon le CCIF. « On interdit de plus en plus souvent aux mamans voilées d’accompagner les enfants lors des sorties scolaires. 119 cas sont liés à ces discriminations », explique Jawad Bachare. « Les 103 autres sont liés à l’état d’urgence, avec notamment des perquisitions abusives » poursuit-il.
En fin de semaine dernière, la Corse a connu des actes d’islamophobie et de violences sans précédent contre les musulmans. Des propos racistes et xénophobes ont été entendus lors de manifestations à Ajaccio. Des tensions qui interviennent alors que le gouvernement français s’apprête à réviser la Constitution pour notamment étendre la déchéance de nationalité française au binationaux nés en France.
Les actes islamophobes les plus marquants de 2015, selon l’AFP

8 janvier : quatre coups de feu tirés dans la nuit sur la façade d’une mosquée à Saint-Juéry (Tarn).
9 janvier : cinq coups de feu tirés sur la mosquée de Soissons (Aisne) dans la nuit.
3 avril : quatre élèves de l’Ecole des pupilles de l’Air en Isère mis en examen pour avoir projeté « une action » contre une mosquée à Montélimar (Drôme).
24 avril : suspicion d’incendie volontaire dans une salle de prière musulmane à Pargny-sur-Saulx (Marne).
8 juin : une mosquée en construction à Carpentras (Bouches-du-Rhône) cible d’un tir.
6 août : la mosquée de Mérignac (Gironde) est la cible d’un cocktail molotov qui provoque un début d’incendie.
23 août : un incendie d’origine criminelle ravage la mosquée d’Auch (Gers), deux jours après l’attaque menée par un Marocain au profil de militant islamiste dans un Thalys entre Bruxelles et Paris.
25 décembre : saccage d’une salle de prière musulmane dans une cité populaire d’Ajaccio (Corse-du-Sud), où, la nuit précédente, deux pompiers et un policier avaient été blessés dans des échauffourées.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Walid Hamada

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..