Hyundai Algérie a vendu plus de 34 000 véhicules en 2015, attend le feu vert pour investir dans l’industrie automobile

Tsa; le Mercredi 6 Janvier 2016
40796

Sur un marché en forte baisse de 32%, Hyundai Motor Algérie a tenu le coup. En 2009, la marque sud-coréenne avait vendu 34 007 véhicules. « Malgré le gel de l’importation et une rupture de stocks sur certains modèles, Hyundai Motor Algérie termine 2015 avec pas moins de 34 007 véhicules vendus (dont 31 306 pour le léger, 2 029 camions et 672 engins de TP) », a précisé le concessionnaire de la marque sud-coréenne dans un communiqué, publié à l’issue d’une conférence de presse.
Ce résultat a permis à Hyundai d’être la 4e marque la plus vendue en 2015 en Algérie, selon la même source. Le modèle Accent est le plus populaire de la marque, avec 19 525 unités écoulées, suivi de la petite citadine I10 avec 7 562 voitures vendues et de loin par la I20 (1 427). Dans le premium, Hyundai commence à se faire une place parmi les géants allemands qui dominent ce segment. « Les modèles premium ont connu des progressions certaines spectaculaires à travers les SUV et les berlines de luxe dont la I40 qui s’est hissée cette année dans le Top 5 de son segment », explique Hyundai.
Pour Hyundai, ces résultats « plus que satisfaisants » ont été obtenus « malgré les embûches qu’a connues le marché l’année écoulée ». Le concessionnaire cite le blocage des importations, la mise en place d’un cahier des charges, l’augmentation de la taxe sur les véhicules neufs, l’instauration du paiement par chèque…
Pour 2016, en dépit d’une conjoncture difficile pour le marché automobile, Hyundai affiche sa volonté de « mettre les bouchées doubles en continuant sa stratégie d’investissement dans l’activité de l’automobile ». Le concessionnaire annonce l’ouverture de nouvelles succursales à Biskra, Mostaganem, Blida, Ben Aknoun (Alger), Reghaia, Boumerdes, Constantine et Hassi Messaoud et la préparation de la commercialisation sur des véhicules d’occasion.
En matière d’investissement dans la fabrication de véhicules, Hyundai, « comme tout acteur du secteur automobile, a déposé sa candidature pour l’implantation d’une usine de montage en Algérie. ». Cette filiale du groupe Cevital affirme être « en négociation avec plusieurs marques internationales » et qu’elle « attend le feu vert des ministères concernés. « 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rafik Tadjer

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..