Islamophobie : « Monsieur Algérie » s’en prend à Manuel Valls

Tsa; le Mardi 19 Janvier 2016
41261

Jean Louis Bianco, le « Monsieur Algérie » de la diplomatie française, s’en est pris, ce mardi 19 janvier, à Manuel Valls sur la laïcité et l’islamophobie en France. Le président de l’Observatoire de la laïcité a déclaré au quotidien Le Monde que « ceux qui dénaturent la laïcité, ce sont précisément ceux qui en font un outil antireligieux, antimusulman, qui prétendent, ce qui est une monumentale erreur sur le principe même de laïcité, que l’espace public est totalement neutre, comme si nous n’avions plus le droit d’avoir des opinions. »
Une réponse au Premier ministre Manuel Valls qui a accusé lundi soir devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) son Observatoire de « dénaturer la laïcité. »
Valls reproche à Bianco d’avoir signé un appel intitulé « Nous sommes unis », paru dans le quotidien Libération le 15 novembre 2015, « pour condamner le terrorisme », après les attentats du 13 novembre à Paris. Valls a dit : « On ne peut pas signer des appels, y compris pour condamner le terrorisme », aux côtés d’organisations qui participent à un « climat nauséabond ».
Cette tribune avait été signée par 80 personnalités dont des militants réputés proches des Frères musulmans et du Collectif contre l’islamophobie en France, des responsables syndicaux et le président du CFCM, le grand rabbin de France.
Toujours devant le Crif, Manuel Valls a apporté son soutien à la philosophe Elisabeth Badinter, qui a déclaré le 6 janvier : « Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe ». La déclaration a fait réagir le rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, qui a répondu par un tweet : « Quand un travail de pédagogie de 3 ans sur la laïcité est détruit par une interview… ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Riyad Hamadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..