Khaled Nezzar, Mohamed Betchine, Chadli Bendjdid… « Cette polémique n’apporte absolument rien, surtout pas à l’histoire »

Tsa; le Mercredi 13 Janvier 2016
41064

Rachid Grim est politologue. Il revient sur la polémique entre Khaled Nezzar, Mohamed Betchine et d’autres acteurs politiques des années 1990.
Que pensez-vous de cette polémique entre Khaled Nezzar, Mohamed Betchine et d’autres acteurs politiques des années 1990 ?
C’est une polémique stérile. On ne sait pas pourquoi cette polémique a lieu. Pourquoi cette sortie du général à la retraite Khaled Nezzar ? Ce dernier a fait une intervention avec un texte assez long où il avançait des contrevérités. On ne sait pas ce qu’il poursuivait comme objectifs. On revient maintenant à l’arrêt du processus électoral et on refait l’histoire.
Quelle valeur ont ces témoignages ?
Je pense que ces témoignages n’ont aucune valeur, surtout pas historique. Ce sont des gens qui ont des partis pris. Cette polémique n’apporte absolument rien, surtout pas à l’histoire, d’autant plus que ces acteurs n’avancent rien de nouveau. Ce ne sont pas eux qui vont écrire l’histoire. Certes, ils l’ont faite, mais ce sont des historiens qui vont faire le travail d’écriture. Mohamed Betchine tout comme Khaled Nezzar sont dans une sorte de règlement de comptes. Chacun se positionne.
Est-ce que cette polémique rentre dans le cadre de ce qu’on appelle la guerre des clans ?
C’est l’une des interprétations qu’on peut donner à cette polémique, puisqu’on peut situer chacun d’eux dans un clan différent, mais on ne peut pas être affirmatif là-dessus. On peut voir dans les déclarations de Khaled Nezzar la réaction viscérale d’un général qui n’accepte pas qu’on dise qu’il a proposé un poste de Président à Hocine Aït Ahmed. En réalité, j’ai du mal à prendre au sérieux cette polémique suscitée par des personnes qui sont en train de se donner en spectacle.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Hadjer Guenanfa

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..