L’Algérie fixe le quota d’importation de véhicules pour 2016

Tsa; le Mercredi 13 Janvier 2016
41058

L’Algérie réduit fortement ses importations de véhicules en 2016. Le contingent des véhicules a été fixé à 152 000 unités sur l’année 2016, rapporte l’agence officielle APS, citant un membre du Comité de suivi de délivrance des licences d’importation. En 2015, l’Algérie avait importé près de 300 000 véhicules contre 439 637 unités en 2014.
Ce contingent concerne les véhicules automobiles pour le transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type « break » et les voitures de course) et les véhicules automobiles pour le transport de marchandises.
Les contingents quantitatifs des licences d’importation du ciment et de l’acier rond à béton ont été fixés pour l’année 2016 ont été également fixés, selon la même source.
Concernant le contingent quantitatif du ciment portland gris, il a été fixé à 1,5 million de tonnes, précise la même source.
Quant à l’acier rond à béton (comportant des indentations bourrelets, creux ou reliefs obtenus au cours du laminage ou ayant subi une torsion après laminage), son contingent a été fixé à 2 millions de tonnes.
Selon la même source, tout opérateur économique, personne physique ou morale, remplissant les conditions conformes à la législation et à la réglementation en vigueur, peut introduire une demande de licence d’importation d’un produit ou d’une marchandise.
L’avis d’ouverture des contingents est à compter du 14 janvier jusqu’au 3 février 2016.
L’opérateur doit déposer le formulaire dûment renseigné, à télécharger sur le site web du ministère du Commerce, auprès de la direction du commerce de wilaya territorialement compétente.
Cette demande doit être accompagnée d’une copie du registre du commerce, une facture pro-forma indiquant le produit, la qualité, la valeur et l’origine du produit, un extrait de rôle, une attestation de mise à jour avec la Cnas ou la Casnos et un questionnaire d’identification de l’opérateur économique à renseigner.
Cette liste peut éventuellement être élargie à d’autres produits et marchandises.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Shahinez Benkaci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..