L’année 2015

Tsa; le Jeudi 31 Decembre 2015
4

Dire que ce fut une année catastrophique, c’est ne rien dire, car toutes les années sont catastrophiques, traversées, parfois, par des trêves très courtes où le malheur des hommes semble s’estomper quelque peu. Car il n’existe pas d’années paisibles puisqu’il n’y a pas d’années sans guerres.
L’année 2015 a été une « bonne année » de « bonnes » guerres sanglantes, permanentes, destructrices et mortifères. Des guerres menées par les puissants contre les faibles. Des guerres menées par l’Occident contre l’Orient. Si le vingtième siècle a été un siècle de guerres (les pires) entre Occidentaux qui se sont déchaînés contre eux-mêmes (100 000 000 de morts pour les deux guerres mondiales), le vingt-et-unième siècle est et sera témoin de l’écrasement de l’Orient par l’Occident.
L’année 2015 a été la « meilleure année » pour le terrorisme international fondé par l’Arabie saoudite wahhabite dans les années 70 et dont le retour de manivelle a maintenant écrabouillé cet Occident incorrigible qui en est sidéré. Et sa sidération a quelque chose de névrosé et de puéril, en même temps.
L’année 2015 a été celle où 1% de la population mondiale a pu posséder 90% des richesses de l’Univers. Où la famine s’est propagée au quart de la population mondiale. Où les excédents financiers du capitalisme international ont atteint des sommets inimaginables. Où le nombre de migrants a battu tous les records statistiques. Où…
2015 a été aussi l’année d’inventions scientifiques et industrielles incroyables, l’année où la création artistique a fait des miracles esthétiques.
2015 ? L’année où le pétrole a perdu 70% de sa valeur et où l’Algérie a perdu son âme.
2015 ?  L’année de la cruauté absolue.
Surtout !

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rachid Boudjedra

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..