L’Arabie Saoudite exécute 47 personnes, la Russie considère les USA comme une menace, la France bombarde des sites pétroliers de Daech… Le point sur l’actualité internationale du 2 janvier

Tsa; le Samedi 2 Janvier 2016
40688

Arabie Saoudite : 47 personnes exécutées pour « terrorisme »
L’Arabie Saoudite a annoncé ce samedi avoir exécuté 47 personnes condamnées pour « terrorisme ». Parmi elles, le dignitaire chiite Nimr Baqer al-Nimr, une figure de la contestation contre le régime, et des membres d’Al-Qaïda. Le neveu de Nimr Baqer al-Nimr, Ali al-Nimr, mineur au moment de son arrestation, ne fait pas partie de la liste des exécutés. Virulent critique de la dynastie sunnite des Al-Saoud, Nimr Baqer al-Nimr a été la figure de proue d’un mouvement de protestation qui a éclaté en 2011. Parmi les personnes exécutées figurent aussi des sunnites condamnés pour leur implication dans des attentats meurtriers revendiqués par Al-Qaïda en 2003 et 2004. Tous ne sont pas saoudiens, un Égyptien et un Tchadien font partie des personnes exécutées. Le 1er décembre, la branche yéménite d’Al-Qaïda avait menacé de faire « couler le sang » si les autorités saoudiennes décidaient de mettre à mort les membres qu’elles détenaient. (Lire)
Yémen : six morts dans une fusillade entre Al-Qaïda et forces loyalistes
Six personnes ont été tuées vendredi dans une fusillade entre les forces progouvernementales yéménites et des combattants soupçonnés d’appartenir à Al-Qaïda se dirigeant vers Aden, deuxième ville du pays. Un affrontement armé s’est déclenché alors que des miliciens loyalistes qui contrôlaient un checkpoint dans la province d’Abyan (sud) ont arrêté des membres présumés d’AQPA circulant à bord d’un véhicule blindé. Trois membres présumés d’Al-Qaïda et autant de loyalistes ont été tués. Parmi les morts se trouvait le chef d’un tribunal mis en place par Al-Qaïda dans la ville de Mukalla, dans le sud du pays, contrôlée par AQPA depuis avril. (Lire)
Inde : une base militaire attaquée
Six personnes ont trouvé la mort samedi dans l’attaque d’une base de l’armée de l’air indienne au Pendjab, près de la frontière avec le Pakistan. Le ministère de la Défense indien indique que quatre hommes, vêtus d’uniformes militaires, ont réussi à s’introduire dans la base aérienne de Pathankot samedi avant l’aube. Une fois à l’intérieur de cette base, ils ont ouvert le feu, tirant au hasard. Ils s’étaient auparavant emparés d’une voiture de police pour arriver à la base, très bien gardée. Ce mode opératoire aurait été utilisé dans d’autres attaques attribuées à des activistes entraînés au Pakistan. Les quatre attaquants ont été tués, ainsi que deux gardes de la base. L’opération n’a pas été revendiquée. (Lire)
L’Iran dénonce l’exécution du cheikh chiite en Arabie Saoudite
Le ministère iranien des Affaires étrangères a accusé samedi l’Arabie Saoudite de soutenir le terrorisme et de se débarrasser de ses opposants après l’exécution du cheikh chiite Nimr al-Nimr. « Le gouvernement saoudien soutient les terroristes et les extrémistes takfiri (sunnites radicaux) tout en exécutant et supprimant ceux qui le critiquent dans le pays », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien. Téhéran a affirmé que l’Arabie Saoudite paiera « un prix élevé » pour cette mort. L’exécution de Nimr al-Nimr aura des répercussions qui entraîneront la chute de la famille régnante en Arabie Saoudite, a estimé pour sa part le dignitaire religieux iranien Ahmad Khatami. L’exécution du cheikh Nimr al-Nimr a provoqué une vague d’indignation et de condamnations dans la communauté chiite au Moyen-Orient. (Lire)
Syrie : des sites pétroliers de l’État islamique à Raqqa visés par l’armée française
Deux chasseurs-bombardiers de l’armée française, basés en Jordanie, ont frappé tôt vendredi des sites pétroliers de l’État islamique à Raqqa, dans le nord-est de la Syrie. Ces premières frappes françaises de l’année 2016 ont eu lieu vers 2h (heure locale), et la mission a duré environ deux heures. Deux autres Mirage 2000 ont décollé dans la foulée, vendredi matin, de Jordanie pour assurer une mission d’appui aérien aux peshmergas kurdes près de Sinjar, dans le nord de l’Irak. L’aviation française a effectué plus de 390 frappes contre Daech et détruit plus de 710 objectifs en 2015. (Lire)
La Russie considère les États-Unis comme une menace
Le président russe Vladimir Poutine a signé le 31 décembre un document officiel dans lequel les États-Unis sont qualifiés de menace pour la sécurité de la Russie. Ce document sur « la stratégie de sécurité nationale de la Fédération de Russie » remplace la version adoptée en 2009. Dans la dernière version, l’Exécutif russe dit jouer un rôle de plus en plus important sur la scène internationale, ce qui a, selon lui, provoqué une réaction des puissances occidentales. La mise en œuvre d’une politique indépendante, « tant sur le plan international qu’intérieur », a provoqué « une réaction de la part des USA et de leurs alliés, qui s’efforcent de préserver leur rôle dominant dans les affaires mondiales ». Est évoqué le risque de pressions « politiques, économiques, militaires et technologiques ». (Lire)
Un groupe anti-Daech revendique le piratage de la BBC
Un groupe de hackers, qui dit lutter contre les djihadistes de l’État islamique, a revendiqué le piratage ayant entraîné jeudi une panne de plusieurs heures sur le site internet de la BBC, en expliquant qu’il s’agissait d’un essai destiné à vérifier ses propres capacités opérationnelles. « Ce n’était qu’un test. Nous n’avions pas l’intention d’empêcher son fonctionnement pendant plusieurs heures », a déclaré le groupe baptisé New World Hackers. « Nous sommes conscients que nos choix ne sont pas toujours judicieux mais, sans les cyber-hackers (…), qui se chargerait de la lutte contre le terrorisme sur internet ? », a-t-il ajouté. (Lire)
Yémen : la coalition arabe annonce la fin du cessez-le-feu
Le cessez-le-feu entré en vigueur le 15 décembre au Yémen, mais violé quotidiennement depuis, a pris fin officiellement samedi à 14h (11h GMT). La trêve a cessé en raison de la poursuite des « attaques rebelles » contre le royaume saoudien, visé notamment par des tirs de missiles balistiques ces deux dernières semaines. Outre les missiles, la coalition a fait état de tirs rebelles sur des postes frontaliers saoudiens et d’autres opérations qui ont selon elle entravé l’aide humanitaire. Les rebelles chiites Houthis pro-iraniens ont également « continué à bombarder des résidents et ont tué et détenu des civils yéménites dans des villes sous leur contrôle », a en outre affirmé la coalition. (Lire)

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Yacine Babouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..