La drogue, les carburants et les véhicules en tête des saisies des Douanes algériennes en 2015

Tsa; le Samedi 16 Janvier 2016
41155

La Direction générale des douanes a publié ce samedi le bilan de la lutte contre la contrebande et le trafic de drogue. Ses services ont saisi des marchandises destinées à la contrebande d’une valeur globale de 2,44 milliards DA contre 1,8 milliard DA en 2014, en hausse de 26,2%, a précisé un haut responsable de la Direction générale des douanes, à l’Agence officielle APS.
Sur l’ensemble des saisies effectuées en 2015, les stupéfiants et psychotropes (drogues) viennent en tête avec un montant de 1,108 milliard DA, soit 45% de la totalité des saisies et impliquant 110 contrevenants.
Les quantités saisies de drogues, à l’issue de 96 opérations, sont composées de 19,6 tonnes de kif traité, de 31 941 comprimés psychotropes et de 175 grammes de cocaïne.
Ce bilan global des saisies opérées durant l’année 2015 porte uniquement sur les saisies de marchandises par les Douanes dans le cadre de la lutte contre la contrebande au niveau des barrages ou des zones de frontières (appelées saisies d’infractions de contrebande).
Les wilayas qui ont enregistré les plus importantes saisies de drogues sont Tlemcen avec 834,01 millions DA (53 saisies), Ouargla pour 206,04 millions DA (3), Oran pour 60,01 millions DA (3), Béchar avec 3,01 millions DA (5 affaires) et Laghouat avec 2,7 millions DA (2).
Les saisies de véhicules, impliquant 263 personnes, sont arrivées en deuxième position pour un montant de 486,1 millions DA, concernant 421 véhicules touristiques et utilitaires, 126 camions, 10 tracteurs routiers, 80 motocycles, motos et vélos, 3 engins et 1 bus, auxquels s’ajoutent un bateau et 151 baudets utilisés pour le transport de marchandises destinées à la contrebande.
Ces chiffres concernent aussi bien les véhicules saisis comme moyens de transport des marchandises destinées à la contrebande que ceux destinés eux-mêmes à la contrebande.
Pour les véhicules saisis, c’est également la wilaya de Tlemcen qui est à la tête du peloton avec une valeur de 157,04 millions DA, suivie de Tébessa (55,8 millions DA) et de Tamanrasset (52,9 millions DA).
Concernant les monnaies en devises étrangères saisies en 2015, leur montant s’est établi à un équivalent de 52,3 millions DA, soit 964 810 euros, 2 000 dollars, 240 livres sterling et 3 800 dinars tunisiens.
Près de 80% de ce montant global ont été interceptés près de la bande frontalière de Tébessa (41,5 millions DA).
Les métaux ferreux et non ferreux ont fait l’objet de saisies par les services douaniers pour une valeur de 38,03 millions DA, dont essentiellement des câbles téléphoniques, des déchets de cuivre et d’aluminium, de l’or, des barreaux et des lingots de plomb.
Carburants : l’un des produits les plus prisés de la contrebande
Par ailleurs, le carburant reste l’un des produits les plus touchés par le phénomène du commerce illicite aux frontières algériennes.
Sur l’année 2015, les services douaniers ont récupéré près de 565 900 litres, à travers 520 opérations de saisies, pour un montant total de 8,1 millions DA à travers les trois bandes frontalières : Est, Ouest et Sud.
Selon des estimations faites par les Douanes, le prix officiel d’un litre de gasoil est estimé pour l’équivalent de 132,45 DA au Maroc (selon le taux de change parallèle) et entre 86,4 DA et 100,8 DA (normal et super) en Tunisie, contre seulement 18,76 DA en Algérie (prix de 2015).
Pour l’essence, le prix officiel est l’équivalent de 158,08 DA/litre au Maroc et de 84,09 DA/litre en Tunisie, contre 28,45 DA pour le normal et de 31,42 DA pour le super en Algérie (prix de 2015).
Selon la DGD, malgré les hausses introduites dès janvier 2016, en vertu de la Loi de finances, « le prix du carburant en Algérie reste des plus bas au monde ».
Par ailleurs, les services douaniers ont saisi des biens vestimentaires (36,3 millions DA), des produits alimentaires (26,4 millions DA), des produits pyrotechniques (19,2 millions DA), des téléphones portables et détecteurs de métaux aurifères (18,7 millions DA), tabac et cigarettes (15,7 millions DA), pièces détachées (15,13 millions DA) et boissons alcoolisées (12,5 millions DA).

Categorie(s): société

Auteur(s): Rafik Tadjer

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..