Le Conseil consultatif du MSP rejette la démission de Djaâboub

Tsa; le Samedi 16 Janvier 2016
41161

Le Conseil consultatif du MSP a décidé de maintenir El Hachemi Djaâboub dans son poste de vice-président du parti. Réuni ce week-end, cette instance a rejeté la démission de l’ancien ministre du Commerce. « Le Conseil consultatif a estimé important le maintien de Djaâboub dans la conjoncture actuelle », a affirmé Abderrezak Mokri, président du MSP dans son allocution prononcée au terme de la réunion du Bureau national.
Pour Mokri, la démission de l’ancien ministre du Commerce ne traduit aucune crise au sein du parti. « Djaâboub m’a présenté sa démission depuis 6 mois, j’ai laissé le soin au Conseil consultatif de l’examiner », a-t-il relaté. Le verdict est tombé aujourd’hui après un long et tumultueux débat entre les membres du Conseil. Mais si les instances du MSP ont maintenu Djaâboub, il n’est pas sûr, par contre, que ce dernier ait retiré sa démission.
Le cas Djaâboub « sera examiné une deuxième fois lors de la réunion prochaine du Conseil consultatif », a ajouté Mokri. De plus, il rappelle que le MSP « n’est pas une caserne ». « La direction reste ouverte aux opinions et aux idées de tous les militants », affirme-t-il.  Selon lui, le parti a connu des difficultés depuis la mort de son chef Mahfoud Nahnah, mais « les militants ont su rester unis ».
Par ailleurs, le président du MSP a pointé du doigt la responsabilité du système dans la crise économique, en affirmant que « le peuple algérien était le grand perdant ».
M. Mokri a enfin réitéré le rejet de son parti de l’avant-projet de Loi portant révision constitutionnelle. Il salue néanmoins l’officialisation du tamazight, qu’il considère comme « une victoire » pour le peuple algérien.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Achira Mammeri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..