Le Koweït rompt avec l’Iran, Daech frappe en Libye et en Irak, Donald Trump utilise des images du Maroc pour sa campagne… Le point sur l’actualité internationale du 5 janvier

Tsa; le Mardi 5 Janvier 2016
40766

Irak : 25 combattants progouvernementaux tués en déjouant une offensive de Daech
Au moins 25 combattants des forces progouvernementales irakiennes ont été tués en déjouant une offensive d’envergure lancée par l’État islamique à Haditha, zone qui compte un important barrage et qui résiste à Daech depuis 2014. « Il s’agissait de l’une des offensives les plus importantes que nous ayons subies, elle a été lancée de trois directions », a déclaré un commandant tribal, cheikh Abdallah Atallah. Le maire de Haditha, ville située dans la province d’Al-Anbar à environ 200 km au nord-ouest de Bagdad, a confirmé le bilan : « Nous avons plus de 20 martyrs et plus de 50 blessés parmi les effectifs de l’armée, des services du contre-terrorisme, de la police et des combattants tribaux », a-t-il précisé. (Lire)
Au moins 20 migrants morts noyés au large des côtes turques
Au moins 20 migrants, dont plusieurs enfants, qui tentaient de rejoindre par mauvais temps les îles grecques sont morts noyés dans deux naufrages survenus au large des côtes occidentales de la Turquie. Une première embarcation partie au petit matin de la région de Dikili (Ouest) à destination de l’île grecque de Lesbos a chaviré avec 22 personnes à bord, en raison des forts vents qui soufflaient sur la mer Égée. Les garde-côtes turcs ont réussi à sauver huit d’entre elles. Une autre embarcation, un bateau pneumatique dans lequel s’étaient entassés 58 migrants, a pris elle aussi l’eau au large de la station balnéaire de Dikili. Les corps sans vie de sept d’entre eux, dont des femmes et des enfants, ont été récupérés sur une plage proche. (Lire)
Chine : l’incendie d’un bus fait 17 morts, un suspect arrêté
Dix-sept personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans l’incendie d’un bus tôt mardi matin dans le nord de la Chine et la police chinoise a arrêté un suspect. Un bus a « pris feu soudainement » avant l’aube près d’une place publique à Yinchuan, la capitale régionale du Ningxia. Le suspect a été arrêté sur un chantier de la ville en fin d’après-midi. Il a voulu sauter du haut d’un immeuble en construction et la police a dû négocier avec lui durant quatre heures avant de pouvoir l’appréhender. (Lire)
Libye : Daech frappe de nouveau un port pétrolier
Les combattants de l’État islamique ont bombardé ce mardi matin pour le deuxième jour consécutif une zone proche du port pétrolier libyen d’Es Sider. Une cuve de pétrole endommagée a notamment déclenché un incendie. Les daechistes seraient à une quarantaine de kilomètres du port, qu’ils ont déjà attaqué hier, faisant sept morts et 25 blessés au sein de la brigade qui veille à la sécurité des installations pétrolières. Dans le port pétrolier voisin de Ras Lanouf, situé à une vingtaine de kilomètres, l’incendie d’un réservoir touché hier par une roquette a été majoritairement circonscrit. (Lire)
Syrie : les efforts de paix menacés par l’escalade Arabie Saoudite – Iran
La crise entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, deux protagonistes majeurs du conflit syrien, menace la poursuite du fragile processus mis en œuvre pour tenter de trouver une solution politique à la guerre. Prévues pour fin janvier à Genève, les négociations entre représentants de Damas et de l’opposition syrienne étaient déjà hypothétiques. « Le conflit entre l’Arabie Saoudite et l’Iran ne fera que durcir les positions », a déploré lundi Samir Nashar, un membre de l’opposition syrienne en exil. La crise entre l’Arabie Saoudite et l’Iran a éclaté après l’exécution samedi par Ryad d’un dignitaire chiite opposant au régime saoudien. Cependant, selon l’ambassadeur saoudien à l’ONU la crise avec l’Iran « ne devrait avoir aucun effet » sur les efforts de paix en Syrie et au Yémen.  (Lire)
Après l’Arabie Saoudite et les Émirats, le Koweït rappelle son ambassadeur en Iran
Le Koweït a rappelé mardi son ambassadeur à Téhéran pour protester contre l’attaque ayant visé des missions diplomatiques saoudiennes en Iran. Il devient ainsi, après l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, le Soudan et les Émirats arabes unis, le cinquième pays prendre cette décision. Le Koweït n’a néanmoins pas expulsé l’ambassadeur d’Iran ni réduit de manière significative le niveau de ses relations diplomatiques avec le royaume saoudien. L’attaque de l’ambassade et d’un consulat saoudien en Iran, dans la nuit du 2 au 3 janvier, est « une entorse flagrante aux accords et aux normes internationaux et une grave violation des engagements de l’Iran pour la sécurité des missions diplomatiques et la protection des diplomates », indique un communiqué du ministère koweïtien des Affaires étrangères. Environ un tiers de la population locale koweïtienne est chiite. (Lire)
USA : Trump utilise des images du Maroc pour un spot de campagne et crée la polémique
Le républicain Donald Trump, candidat à la présidentielle américaine de novembre, a rendu publique lundi sa première publicité télévisée de campagne. Le favori des sondages pour les primaires républicaines s’est attiré de nouvelles critiques, en incorporant des images de migrants au Maroc alors qu’il y parlait du Mexique. Les images utilisées ont en réalité été filmées en mai 2014, et « montrent des Marocains traversant la frontière » pour rejoindre l’enclave espagnole de Melilla, dans le nord du Maroc. La campagne de Donald Trump a affirmé que l’utilisation de ces images était « intentionnelle et choisie pour montrer le grave impact d’une frontière ouverte et la vraie menace à laquelle font face les Américains, si nous ne construisons pas immédiatement un mur pour arrêter l’immigration clandestine ». (Lire)
USA : Obama veut encadrer l’usage des armes à feu
Le président américain Barack Obama présentera ce mardi une série de mesures pour mieux encadrer l’utilisation des armes à feu. Obama compte pour ce faire court-circuiter le Congrès, où les démocrates, son parti, sont minoritaires. « [Mardi], je m’engage à prendre des mesures pour réduire la violence par armes et sauver des vies tout en protégeant le second amendement, ainsi que nos enfants », a-t-il expliqué sur Twitter. Parmi les mesures, la généralisation de l’obligation du contrôle des antécédents judiciaires et psychiatriques avant une vente d’arme est au cœur du dispositif présidentiel. Obama veut également colmater les failles du système américain en clarifiant la définition d’un vendeur d’armes. Avant même de connaître la teneur exacte des propositions présidentielles, les républicains ont dénoncé l’initiative avec virulence. À l’unisson, les candidats républicains à la Maison Blanche ont promis d’effacer d’un trait de plume toute mesure sur ce thème. (Lire)

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Yacine Babouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..