Les larmes d’Obama

Tsa; le Samedi 9 Janvier 2016
4

Le monde entier a vu le président américain pleurer au sujet des 30 000 victimes américaines assassinées chaque année par des armes à feu. Il a insisté sur le fait qu’il y avait parmi elles beaucoup d’enfants et préconisé de limiter la vente de ces armes à feu que le deuxième amendement de la constitution US légitime d’une façon fondamentale et sacralisée. Le droit de tuer, quoi !
Le monde s’est ému de ces larmes d’Obama mais ce même monde assiste aussi au bombardement de la planète par l’aviation américaine et les drones américains, avec une indifférence, voire un sadisme inhumains. Quid de la guerre de Gaza en 2014 avec ses 3000 morts dont 600 enfants ! Quid des deux guerres d’Irak ? Quid de la guerre de Syrie dont Obama fustige avec véhémence et ténacité, son Président et son État national ? Rien !
Ces victimes là ne font pas pleurer le Président américain qui avait promis, dans son discours du Caire, quelques mois après sa première élection, de régler définitivement le problème palestinien et de ramener la paix au Proche Orient qu’il continue à détruire sciemment, lui qui a obtenu le prix Nobel de la paix pour ces promesses.
Quid, aussi, de la décapitation des 47 martyrs par l’État wahhabite appelé communément Arabie Saoudite ? Pas un mot d’Obama devant cette tuerie cauchemardesque.
Mais les 30 000 morts américains, ça, ça vaut bien les larmes du Président US !
« Joe, c’est aussi l’Amérique », titre d’un superbe film réalisé par John Avildsen en 1970 dénonçait cette Amérique de la violence permanente et du crime légal.
Ce même réalisateur pourrait faire aujourd’hui un autre film intitulé cette fois ci : « Barak, c’est aussi l’Amérique ! »

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rachid Boudjedra

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..