MCA : la réunion direction-joueurs a tourné au vinaigre

Tsa; le Mercredi 20 Janvier 2016
41299

Drôle de situation dans laquelle s’est retrouvé le président du MCA, Achour Betrouni, lorsqu’il s’est réuni ce mercredi avec ses joueurs. Une réunion d’urgence à laquelle il a lui-même appelé pour « crever l’abcès ». Le président mouloudéen qui comptait en profiter pour faire le procès des siens, s’est retrouvé tout simplement dans le box des accusés.
Cette réunion à laquelle l’entraîneur Meziane Ighil n’a pas assisté, a failli tourner au vinaigre. En effet, d’emblée le boss algérois a demandé à ses joueurs des explications après la défaite face au CRB dans le derby algérois de samedi passé. Il n’a pas mâché ses mots accusant ses poulains de nonchalance. Ce n’est pas tout, puisque Betrouni leur a reproché également de privilégier leurs intérêts personnels au détriment de celui du club.
À ce moment, les deux capitaines, Abderrahman Hachoud et Redouane Bachiri, sont montés au créneau pour rappeler à leur président qu’ils n’étaient pas payés depuis quatre mois et que malgré cela l’équipe est restée invaincue pendant huit journées.
Les deux capitaines ont profité de l’occasion pour évoquer d’autres problèmes auxquels sont confrontés les joueurs et qui les empêchent d’atteindre leur objectif, selon leurs dires. Ils ont notamment mis l’accent sur les conditions difficiles dans lesquelles ils s’entraînent, comme l’absence d’eau chaude dans les vestiaires de l’annexe du stade olympique, ou aucune séance d’entraînement n’a été programmée au stade de Bologhine où ils sont domiciliés.
Des justificatifs qui furent loin de convaincre le président du Doyen, dont la réaction n’a pas été du goût de ses poulains. Ces derniers vont carrément durcir le ton en refusant tout simplement de signer le règlement intérieur qui leur a été remis pour l’occasion, ni de toucher les deux salaires proposés par la direction, exigeant tout leur dû ou rien.
Voilà qui élargit le fossé entre la direction du Mouloudia et de ses joueurs au moment où la rue mouloudéenne bouillonne réclamant un changement radical à tous les niveaux. Décidément, au Doyen l’on n’est pas sorti de l’auberge.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Merouane S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..