Mercato d’hiver : moins de mouvements sans les étrangers et un seul bi-national engagé

Tsa; le Samedi 16 Janvier 2016
4

C’est ce vendredi à minuit que le mercato d’hiver a baissé rideau en Algérie. Une fois n’est pas coutume, le marché n’a pas été très animé. Rares furent les transactions ayant sorti du lot ou attiré l’attention, au moment où certains clubs furent pratiquement absents.
En tout et pour tout, quarante (40) opérations de transferts ont été effectuées pour la circonstance, ayant concerné les seize clubs de l’élite. La palme revient à la JSK et au RCA, les deux formations ont consommé les quatre licences que leur a attribuées la FAF à titre exceptionnel (les autres ont bénéficié de trois chacun), après la blessure de Gagaâ en EN olympique pour le premier, entraînant sa fin de saison prématurée, et la suspension pour quatre ans écopée par Boussaid concernant le deuxième.
Mais c’est l’ESS qui peut se targuer d’avoir réussi le meilleur recrutement sur papier, si l’on se réfère aux propos de son président Hassen Hamar. L’Aigle noir, pas très en verve cette saison, a récupéré trois de ses anciens joueurs et non des moindres : Djabou (Club africain de Tunis), Djahnit (Al-Arabi du Koweït) et Amokrane (DRBT). Des transactions qui n’ont, de surcroît, rien coûté au champion d’Algérie en titre, se réjouit encore son premier responsable.
Pour sa part, le RCA, lanterne rouge du championnat, a été au côté du MOB, vice-champion d’Algérie et détenteur de la Coupe locale, les plus touchés par la ‘’saignée’’, en ce sens que les deux équipes ont perdu plusieurs joueurs cet hiver.
Evoquant le RCA justement, cette formation s’est illustrée par une transaction de taille dans les dernières heures du mercato, en engageant Hocine Achiou. L’ancien international revient ainsi sur le terrain après plusieurs mois d’arrêt. Il avait quitté l’USMBA avant la fin de la saison passée après un différend financier avec ses dirigeants.
Les équipes de tête optent pour la stabilité

Dans le registre des arrivées toujours, il y a lieu de constater que les trois premiers au classement à l’issue de la phase aller, respectivement l’USMA, le CRB et le MCA, n’ont guère chamboulé leurs effectifs respectifs.
Chacune de ces formations de la capitale s’est contentée d’engager un seul joueur au cours du mercato d’hiver, privilégiant ainsi une stabilité qui leur a permis de réussir un bon parcours lors de la phase aller. Ainsi les Usmistes se sont contentés de réintégrer Chettal, de retour de prêt du MOB, alors que le MCA a recruté Boucherit du CSC. Quant au CRB, il a engagé Maâmar Youcef du MOB.
Pour les observateurs, si le mercato hivernal n’a pas été animé de la manière habituelle c’est tout simplement en raison de la décision de la FAF d’interdire le recrutement des joueurs étrangers. La majorité des clubs algériens avaient l’habitude de faire leurs ‘’emplettes’’ du côté de l’Afrique subsaharienne. Une option qui n’a pas été très souvent conclue de réussite. Pis, elle a causé beaucoup d’ennuis à ces formations sur le plan financier.
Le MCA se « débarrasse » de ses étrangers

Récemment d’ailleurs, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a révélé qu’ils sont plusieurs clubs de l’élite à être exposés à des sanctions de la part de la Fifa à cause de plaintes à leur encontre formulées par certains de leurs anciens joueurs étrangers.
Le MCA risque du reste d’allonger cette liste des clubs menacés par la Fifa après avoir décidé de mettre à la porte ses trois joueurs étrangers. Si la résiliation du contrat de l’Éthiopien Salah Eddine s’est faite à l’amiable, ce n’est pas le cas pour le Camerounais Ngoula et le Brésilien Roberson, deux affaires qui hantent désormais l’esprit à la direction du Doyen.
Enfin, il y a lieu de noter, et contrairement aux prévisions, les présidents des clubs n’ont pas recouru aux joueurs binationaux que tout le monde voyait en eux une alternative aux joueurs africains. L’on a enregistré une seule nouvelle arrivée de cette frange de joueur, en la personne de Cherfa qui a rallié le CSC. Encore, faudra-t-il que ce défenseur soit qualifié avec les ‘’Sanafir’’, vu que des contraintes administratives risquent de tout remettre en cause.
Quant à l’Algéro-tchadien, en l’occurrence Bettorangal, que le MOB a engagé cet hiver, il est à sa deuxième expérience en Algérie. Il avait déjà porté les couleurs du RCA la saison passée.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Merouane. S

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..