Pétrole, dinar, Bourse d’Alger, message de Bouteflika… Le point sur l’actualité économique du 28 décembre

Tsa; le Lundi 28 Decembre 2015
40526

Le Brent reste enfoncé sous les 40 dollars
Le baril de pétrole reste sous pression. A Londres, le prix du baril de Brent (référence pour le pétrole algérien) s’échangeait à 37,20 dollars vers midi, en baisse de 1,79%, après avoir touché un plus bas en début de matinée à 37 dollars.
Les experts ne voient de rebond en vue. Selon eux, le rebond enregistré en fin de semaine dernière s’explique par les faibles échanges durant les fêtes de Noël. La majorité des opérateurs ont en effet déserté les marchés. Les marchés internationaux sont sur-approvisionnés alors que les pays membres de l’Opep ne sont pas parvenus à s’entendre sur une réduction de leur production.
Le dinar toujours au plus bas 
Ce lundi, sur le marché interbancaire officiel, un euro vaut à 117,40 DA et un dollar se négocie 106,93 DA. Quant au livre sterling, elle s’échange à 159,59 DA.
Les cours du dinar au niveau du marché parallèle : 180 DA pour 1 euro, 164 DA pour un dollar 244 pour une livre sterling.
Bouteflika vante son bilan économique
C’est dans ce contexte de morosité que le président Bouteflika a envoyé un message aux agriculteurs à l’occasion du 41e anniversaire de la création de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA). Le chef de l’État vante notamment son bilan économique et souligne la pertinence des décisions prises :
« L’Algérie a pu se prémunir contre les répercussions de la chute des cours du pétrole grâce à une politique judicieuse et par un paiement anticipé de la dette en sus de la réalisation de projets stratégiques -infrastructures de base en tête- et la préservation des réserves nationales, autant de mesures qui ont mis l’Algérie à l’abri d’une récession dévastatrice », a rappelé.
« Il est plus judicieux aujourd’hui de s’orienter vers d’autres secteurs générateurs de richesses et d’emplois pour nos jeunes. L’Agriculture qui permet d’atteindre l’autosuffisance, voire d’aller vers l’exportation permettra à notre pays de compter avec les recettes nationales, diversifier ses sources d’investissement et de préserver le pouvoir d’achat des citoyens », a affirmé le chef de l’État.
Une nouvelle entreprise privée en Bourse
La Commission d’Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse (Cosob) a apposé dimanche son visa sur la notice d’information concernant l’introduction en Bourse de la société pharmaceutique privée Biopharm indique le régulateur boursier dans un communiqué. Biopharm va mettre 20% de son capital en Bourse.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Shahinez Benkaci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..