Pré-affectation des LPP, distribution des logements AADL : les promesses de Tebboune

Tsa; le Lundi 11 Janvier 2016
40975

La crise du logement ne sera plus qu’un lointain souvenir pour les Algériens. Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme Abdelmajid Tebboune est en effet formel : « Le programme d’éradication de la crise de logement est pratiquement achevé à 75% ». Le ministre, qui s’exprimait hier sur la chaîne Echourouk News, a ajouté : « Avant l’arrivée de Bouteflika, le déficit était estimé à 3 millions de logements. Lorsque nous avons fait le recensement durant la fin de 2013 et le début de 2014, il nous restait 720 000 Algériens à satisfaire. Ce qui n’est pas beaucoup ».
Tebboune a assuré que son secteur est épargné par la crise et les coupes budgétaires. « La rigueur permet de mieux gérer ce qu’il y a. Les balises et les objectifs arrêtés pour l’éradication de la crise de logement restent les mêmes. Le Président l’a affirmé. Monsieur le Premier ministre l’a affirmé aussi (…) Depuis 2013, nous réceptionnons, en moyenne, entre 230 000 et 250 000 et jusqu’à 300 000 de logements », a-t-il dit.
Programme AADL 2001 et 2002
Concernant l’AADL, le ministre a annoncé que la date du 8 février sera respectée pour la distribution des décisions de pré-affectations en même temps que l’ordre du versement pour les souscripteurs de 2001 et 2002. « Après Laghouat [où Abdelmalek Sellal compte se rendre prochainement], le Premier ministre ira à Annaba et il remettra les clefs, pas seulement la pré-affectation, mais l’affectation définitive aux cas de 2001 et 2002 d’Annaba (…) Pour Alger, la pré-affectation commencera à la date que nous avons annoncée [8 février, NDLR] à raison de 1 000 à 1 500 par semaine ». « Les souscripteurs seront convoqués, par groupes, à travers Internet, en fonction de la chronologie d’inscription », a précisé le ministre.
Programme AADL2 et LPP
Pour le programme AADL 2 de 2013, le premier responsable de l’Habitat a insisté sur la livraison des premiers logements au courant de l’année 2016. « Nous avons un programme de 150 000 logements AADL à Alger. Et les logements qui seront prêts en 2016 dépasseront les 90 000. Si on soustrait les 56 000 du programme 2001 de la wilaya d’Alger, il restera, quand même 36 000 pour les souscripteurs de 2013 ». Quant à la formule LPP, Abdelmadjid Tebboune a assuré qu’il n’y aura pas de troisième tranche à payer et que les décisions de pré-affectation seront distribuées via Internet.
Pénurie des matériaux de construction
Le ministre de l’Habitat a écarté toute pénurie des matériaux de construction (ciment, rond à béton), après la décision de geler les importations, et a vanté la qualité du produit algérien. « Nous n’avons que le haut de gamme, mais les robinets BCR, vous ne les trouverez pas ailleurs. La qualité en faïence locale est aussi bonne que celle des pays d’où on importait les machines et les produits finis », a-t-il expliqué.
Pour le ciment, il a précisé que « la production nationale tourne autour de 19 millions de tonnes ». « Avec les usines en construction à la fin de 2016 et début 2017, on passera à 21 millions de tonnes réelles », ce qui est l’équivalent de la consommation nationale, a-t-il dit.
Baisse du marché de l’immobilier
Par ailleurs, le ministre a démenti la baisse du marché immobilier : « La demande s’est réorientée vers le secteur public. Selon les chiffres que nous avons, entre 2007 et 2015, se sont 4 000 à 4 500 logements qui ont été construits par le privé. Ils ont été vendus à des prix parfois prohibitifs à l’exception de quelques grands promoteurs qui vendent à des prix corrects. Les autres font de la spéculation. Le LPP a absorbé toute la demande potentielle et fait baisser la demande au niveau de la promotion immobilière privée ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Walid Hamada

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..