Raouraoua : « Si on n’arrive pas à renforcer l’EN olympique par les pros, j’ai confiance en les joueurs locaux »

Tsa; le Mercredi 20 Janvier 2016
41342

Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a assuré qu’il était disposé à faire de son mieux avec les clubs européens employeurs des joueurs algériens si l’entraîneur de la sélection olympique le souhaite, en prévision des JO 2016 à Rio De Janeiro.
Désormais, les sélections concernées par les JO doivent obligatoirement avoir l’aval des clubs professionnels pour pouvoir utiliser leurs joueurs dans cet événement. Une décision prise la semaine dernière par le Comité exécutif de la FIFA.
C’est ce que confirme du reste le président de la FAF qui s’exprimait devant les journalistes en marge de la cérémonie de remise des trophées des meilleurs athlètes de 2015 organisée mardi soir à l’hôtel Hilton par le comité olympique algérien.
« C’est une décision prise récemment par le Comité exécutif de la FIFA et l’on devra faire avec. Ce n’est pas une première, puisque lors des Jeux olympiques de Pékin, le FC Barcelone s’est plaint auprès du tribunal arbitral sportif contre la Fédération argentine pour avoir sélectionné Messi. C’est dire que les grands clubs européens exercent une grosse pression sur la FIFA pour ne pas autoriser leurs joueurs de participer aux JO », explique encore le premier responsable de la FAF.
Et d’ajouter : « Malgré cela, nous allons faire de notre mieux pour convaincre les clubs employeurs des joueurs que le coach national désire faire venir afin de nous les libérer. En cas de refus, j’estime qu’on a suffisamment de joueurs du cru qui pourront renforcer l’actuelle sélection olympique ».
Les lois de l’épreuve autorisent trois joueurs âgés de plus de 23 ans à prendre part au tournoi de football des Jeux olympiques qui sont consacrés aux joueurs de moins de 23 ans.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Merouane S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..