Shürmann, entraîneur des U23 : « Belkabla et d’autres joueurs évoluant en Europe souhaitent disputer les JO »

Tsa; le Mercredi 20 Janvier 2016
41327

L’entraîneur de la sélection olympique, le Suisse André-Pierre Shürmann annonce la couleur. Les places pour Rio seront très chères, surtout qu’un bon nombre de joueurs évoluant à l’étranger, à l’image de Belkabla (Tours FC) ont émis le vœu de rejoindre les Verts. Dans cet entretien accordé à TSA, il s’engage à ne sélectionner que les meilleurs en vue du rendez-vous brésilien de l’été prochain.
Dans quelles conditions se déroule le premier stage des espoirs depuis la CAN du Sénégal ?
Les retrouvailles se déroulent dans la bonne ambiance. Il fallait vite retrousser les manches et oublier notre exploit au Sénégal, car le plus dur reste à faire, avec notamment cette participation aux Jeux Olympiques qui se profile à l’horizon, une compétition d’un niveau nettement supérieur à celui de la CAN.
On a remarqué que vous avez fait appel au même effectif qui était présent à la CAN. Est-ce à dire que vous allez travailler avec les mêmes joueurs avant le déplacement de Rio ?
Je trouve cette liste somme toute logique, puisqu’il s’agit du premier rassemblement depuis le rendez-vous africain. Mais une chose est sûre : personne n’a gagné d’avance une place pour les JO. Avoir participé à la qualification pour les Olympiades n’implique pas une participation d’office dans cette compétition, car seuls les meilleurs seront retenus.
On suppose que vous avez évoqué le sujet avec vos protégés ?
Bien sûr que je l’ai fait. J’ai profité de ce premier stage pour leur faire comprendre ce que j’attends d’eux. J’estime que tout le monde a compris le message et connaît à présent ce qu’il y a lieu de faire pour être du voyage brésilien.
On comprend par cela que de nouveaux joueurs pourraient venir renforcer l’effectif des espoirs dans les prochains stages ?
Evidemment. J’ai toujours dit que la porte de la sélection olympique reste ouverte à tous les joueurs qui s’illustrent en championnat local. Concernant les trois joueurs de plus de 23 ans avec lesquels on peut renforcer l’équipe, je n’ai encore pris aucune décision.
Justement, l’on évoque les noms de Brahimi, Mahrez, Slimani, Bentaleb et d’autres joueurs évoluant à l’étranger et qui seraient dans votre viseur en prévision des JO, le confirmez-vous ?
Au risque de me répéter, je n’ai encore rien décidé. J’estime aussi qu’il n’est pas encore temps de discuter de ce sujet. Je suis un entraîneur qui n’aime pas les spéculations, donc je préfère laisser chaque chose à son temps.
La dernière décision de la FIFA obligeant les joueurs professionnels à avoir l’accord de leurs clubs employeurs pour participer aux JO ne va-t-elle pas chambouler vos plans ?
Je n’ai aucune décision officielle dans ce sens. Je préfère donc ne pas m’avancer sur un sujet dont je ne connais pas les tenants et les aboutissants.
Et qu’en est-il de l’objectif fixé pour les JO ?
Il est encore un peu tôt pour se fixer un objectif. Je suis habitué à prendre les choses étape par étape, et je ne compte pas déroger à la règle. Il nous reste encore huit mois devant nous, alors concentrons-nous maintenant sur le travail.
Récemment, le joueur de Tours FC, Haris Belkabla, s’est dit prêt à rejoindre votre équipe, en vue des JO. Êtes-vous intéressé par ce joueur ?
Ça fait toujours plaisir d’entendre un joueur de bon niveau émettre le souhait de jouer pour les couleurs de son pays. Pour votre information, il n’y a pas que Belkebla qui a exprimé ce souhait, d’autres aussi nourrissent la même ambition. Cela devrait rendre encore féroce la concurrence pour figurer dans la liste des 18 pour les JO.
Certains pensent que des éléments de votre effectif, et après tout ce qu’ils ont montré au Sénégal, méritent d’être promus en équipe première. Êtes-vous du même avis ?
Je pense qu’il y a encore du chemin à parcourir pour ces joueurs, aussi bien pour aller aux JO où pour rejoindre la sélection première. Cette dernière renferme en son sein de jeunes joueurs qui ont encore de longues années dans les rangs de la sélection première. C’est vous dire que les places sont chères en équipe première. Ça, mes joueurs le savent très bien.
Quel type de rapports entretenez-vous justement avec le sélectionneur de l’équipe A, le Français Christian Gourcuff ?
On entretient des rapports que tout entraîneur des olympiques a avec celui de l’équipe A. évidemment, on se concerte au sujet des joueurs susceptibles de passer en sélection première, ainsi que sur d’autres sujets qui concernent le football algérien.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Merouane S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..