Syrie, Daech, Burkina, Afghanistan, Iran, Yémen, Taïwan… Le point sur l’actualité internationale du 17 janvier

Tsa; le Dimanche 17 Janvier 2016
41198

Syrie : au moins 135 civils tués dans une attaque de Daech à Deir Ezzor

L’État  islamique a revendiqué samedi une « vaste attaque » menée sur plusieurs fronts dans la ville de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, faisant au moins 135 morts, dont 85 civils, selon un bilan établi par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). L’agence officielle syrienne Sana a de son côté évoqué, citant des habitants, « un massacre » et le chiffre de 300 civils tués à Al-Baghaliyeh, une banlieue de la ville. Daech a aussi enlevé environ 400 civils à Al-Baghaliyeh, banlieue proche de Deir Ezzor et dans d’autres secteurs alentours, avant d’être emmenés vers des régions contrôlées par Daech, dont des femmes et des enfants, ajoute l’OSDH. L’offensive a été déclenchée par un attentat suicide à la voiture piégée dans cette ville que se disputent les forces loyalistes et les djihadistes. Après l’attaque de samedi, Daech contrôlerait environ 60 % de la ville. (Lire)
Syrie : 40 civils dont des enfants tués à Raqqa

Quarante civils dont des enfants ont été tués samedi dans des frappes aériennes contre Raqqa, bastion de l’État islamique (EI) dans le nord de la Syrie, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Au moins huit enfants auraient été tués dans ces frappes aériennes contre la ville au cours de dernières 24 heures. L’OSDH a indiqué ne pas être en mesure de dire si les raids avaient été menés par l’armée de l’air russe ou syrienne. (Lire)
Burkina Faso : un nouveau bilan fait état de 29 morts

Vingt-neuf personnes ont été tuées et une trentaine ont été blessées dans l’attaque d’un commando d’Aqmi contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou fréquentés par les étrangers, a annoncé samedi soir le ministre de la Sécurité intérieure, donnant un nouveau bilan. En outre les corps de trois terroristes ont été identifiés, tous des hommes, selon le ministre Simon Compaoré, qui a précisé que les assaillants étaient « très jeunes » d’après les témoignages recueillis. Le précédent bilan des autorités burkinabé faisait état de 23 morts. (Lire)
Afghanistan : 14 morts dans un attentat-suicide chez un élu local

Quatorze personnes ont été tuées dimanche dans un attentat suicide chez un élu local issu d’une puissante tribu à Jalalabad, dans l’est de l’Afghanistan. C’est la deuxième attaque d’envergure à toucher Jalalabad. Mercredi, des insurgés ont, en vain, tenté de prendre d’assaut le consulat pakistanais. L’attaque s’est soldée par la mort de sept personnes et a aussitôt été revendiquée par Daech, qui n’a cependant toujours pas endossé la responsabilité de l’attentat suicide survenu plus tôt ce dimanche. Zabiullah Moudjahid, le porte-parole des talibans, a de son côté assuré que les talibans n’étaient pas derrière cette attaque qui survient à la veille d’une nouvelle réunion à Kaboul destinée à relancer les pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement afghan, suspendus depuis l’été dernier. (Lire)
Iran : Washington prend de nouvelles sanctions

Les États-Unis ont annoncé dimanche de nouvelles sanctions liées au programme de missiles balistiques de l’Iran au lendemain de la levée de l’arsenal de mesures de rétorsion qui visait son programme nucléaire. Cinq ressortissants iraniens et un réseau d’entreprises basées aux Émirats arabes unis et en Chine ont été ajoutés à la liste noire financière américaine. Leurs éventuels avoirs aux États-Unis seront gelés. Ces onze entreprises et individus sont accusés d’avoir favorisé l’acheminement de composants de missiles balistiques vers l’Iran en « dissimulant » leur destination finale par un réseau de sociétés écran. Ces sanctions, qui interviennent en pleine entrée en vigueur de l’accord sur le nucléaire entre les grandes puissances et l’Iran conclu en juillet dernier, font suite aux tirs d’essai de missiles balistiques effectués par l’Iran les 10 octobre et 21 novembre. (Lire)
Yémen : entrée d’une aide médicale à Taëz, une première en 5 mois

L’organisation Médecins sans frontières (MSF) a annoncé dimanche avoir réussi à faire entrer deux camions chargés d’aide médicale dans un quartier de la ville yéménite de Taëz (sud-ouest) assiégée par les rebelles chiites Houthis. MSF a précisé que l’aide avait pu entrer samedi à Taëz et qu’il s’agissait de la première opération du genre en cinq mois dans cette troisième ville du Yémen contrôlée par les forces progouvernementales. MSF a appelé les belligérants à faciliter l’acheminement de l’aide médicale et alimentaire ainsi que des produits pétroliers. Les quelque 600.000 habitants de Taëz, chef-lieu de la province du même nom, sont soumis depuis des mois à un siège éprouvant des rebelles. Par ailleurs, trois civils ont été tués et onze blessés dans le bombardement par les Houthis d’un quartier résidentiel de l’ouest de Taëz. (Lire)
Taïwan choisit une femme présidente et défie Pékin

Une ancienne universitaire de 59 ans, Tsai Ing-wen, s’apprête à devenir la toute première femme présidente de l’île de Taïwan. La candidate de l’opposition a infligé une défaite cinglante au parti au pouvoir, le Kuomintang (KMT), artisan du rapprochement avec Pékin que les Taïwanais ont massivement rejeté avec ce vote. Mme Tsai, du Parti démocratique progressiste (PDP), a remporté 56,12 % des voix contre 31,04 % pour Eric Chu, dont le parti KMT enregistre une déroute historique, qui se traduit aussi par la perte de sa majorité au Parlement. Il s’agit de la victoire la plus écrasante du principal parti d’opposition. Dans sa première déclaration, la nouvelle présidente taïwanaise a appelé Pékin à respecter le « système démocratique, l’identité nationale et l’intégrité territoriale » de l’île. La Chine a sans attendre riposté en censurant le nom de Tsai Ing-wen sur Weibo, le principal réseau social chinois. (Lire)

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Yacine Babouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..